Erdogan: L’État n’interviendra pas dans le domaine économique sous prétexte de l’état d’urgence

0

L’État turc n’interviendra pas dans le domaine économique sous prétexte de l’instauration de l’état d’urgence, a déclaré, mardi, le président de la République turque, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef d’État présidait une « Réunion d’Économie de Haut niveau avec les Investisseurs internationaux », mardi au palais présidentiel à Ankara.

« Il faut d’abord comprendre que l’état d’urgence proclamé en Turquie après le soulèvement militaire du 15 juillet, sert à accélérer les démarches de l’État, à lancer en même temps la restructuration de l’État ainsi que celle des Forces armées« , a fait savoir M. Erdogan.

« Pendant ce temps, nous avons toujours insisté sur les réformes économiques que nous envisageons et comptons engager« , a-t-il poursuivi.

« Il n’est pas question de reporter l’adoption de ces réformes en bloquant l’agenda du Parlement. La Turquie a prouvé sa fidélité vis-à-vis de la démocratie, des droits et des libertés fondamentales et de la loi« , a indiqué M. Erdogan.

Le président turc a ajouté que « Toutes les démarches sont conformes à la Constitution et le Parlement et le gouvernement poursuivent leur travail en continu. L’État n’est aucunement intervenu dans l’économie, sous prétexte de la proclamation de l’état d’urgence, et n’interviendra pas« .

Le président Erdogan a assuré que les procédures découlant de l’état d’urgence sont également conformes aux normes de l’Union européenne (UE).

Il a aussi insisté sur le fait que « la tentative du coup d’État n’a pas été planifiée par un groupe interne, mais que d’autres groupes de l’extérieur du pays, y sont impliqués aussi« . 

Cependant, la Turquie est l’un des pays les plus fiables dans le domaine économique, a dit Erdogan: «Des milieux étrangers n’ont pas pu digérer la montée de la Turquie», a-t-il lancé.

Le chef d’État a noté que la Turquie s’engage maintenant dans une période de normalisation après le 15 juillet.

« Les appels d’offre seront lancés pour la réalisation du Canal d’Istanbul et du Pont de Canakkale » (Ouest), a-t-il annoncé.

« Cela démontre la détermination et la stabilité. Nous ne faisons aucune concession en matière de discipline financière. Aucun investisseur étranger qui a marché avec nous ces quatorze dernières années n’a été perdant« , a-t-il rappelé. 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/g9EulE
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.