Erdogan: « Nous n’avons plus de patience pour attendre encore six mois ou un an »

0

Dans une interview accordée à la télévision mexicaine « Télévisa », le président de la République de Turquie a réitéré, mardi, la demande de son gouvernement aux Etats-Unis, concernant l’extradition de Fetullah Gulen, chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), à l’origine du soulèvement militaire du 15 juillet en Turquie.

Le ministre turc de la Justice, avait annoncé, auparavant, dans la même journée de mardi, qu’une seconde lettre a été envoyée aux autorités américaines réclamant l’arrestation de Fetullah Gulen, actuellement en exil volontaire en Pennsylvanie. 

« On doit être prêt à ce type de soulèvement en Turquie », a lancé Erdogan « Cependant, élu président avec plus de 50% de voix après 14 années passées au gouvernement, c’était une situation à laquelle nous ne nous attendions pas. »

« Les membres de l’organisation terroriste guléniste se sont infiltrés dans les institutions de l’Etat et du gouvernement, les forces armées, la police nationale et dans les institutions judiciaires, depuis plus de 40 ans », a rappelé Erdogan ajoutant: « Cette affaire n’est pas le résultat d’un processus soudain. En d’autres termes, ils se sont infiltrés dans les terminaisons nerveuses de notre Etat », a-t-il dit.

A une question sur le rôle de Fetullah Gulen dans les événements du 15 juillet, Erdogan a rétorqué: « Il faut être sourd ou aveugle pour ne pas voir qu’il est derrière tout cela. Une chose très importante à prendre en considération est le fait que ces personnes sont d’excellents menteurs. Par ailleurs, nous avons officiellement inscrit cette organisation sur la liste des organisations terroristes de notre fichier de Stratégie de Sécurité Nationale. »

Concernant l’extradition de Gulen, Erdogan a dit: « Si nous vous demandons de nous rendre un terroriste, vous devez nous le rendre […]. Nous n’avons pas de temps à perdre dans la lutte contre le terrorisme. »

« Nous n’avons plus de patience pour attendre encore six mois ou un an », a-t-il encore ajouté.

Des membres de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY) dirigée par Gulen, infiltrés dans l’Armée turque, ont tenté un putsch militaire le 15 juillet.

Les dirigeants de l’État ont appelé le peuple à descendre dans la rue pour manifester contre le soulèvement. Les putschistes ont tiré sur les manifestants dans plusieurs lieux, notamment sur le pont du Bosphore à Istanbul. Les manifestations continuent depuis cette date.

De même plusieurs bâtiments ont été bombardés, dont le siège du Parlement et la Police d’Ankara.

La tentative a été déjouée et la Turquie a demandé aux États-Unis d’extrader Gulen.AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/m1gy0C
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.