Yildirim: « Le 15 juillet, le peuple turc a placé sous garantie son avenir »

0

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a déclaré qu’en contrant la tentative du coup d’Etat du 15 juillet, le peuple turc a « aussi placé sous garantie son avenir ».

Le Premier ministre s’exprimait, jeudi, lors de sa rencontre avec les représentants des Chambres et de la Bourse de Turquie.

Yildirim a d’abord remercié tous les entrepreneurs et leurs représentants pour leur prise de position, claire et sans équivoque, en faveur de la démocratie et de la volonté du peuple, et contre les putschistes de l’organisation terroriste FETO.

«Ces terroristes vêtus d’uniformes militaires ont assassiné de manière odieuse 238 de nos citoyens innocents et ont attaqué notre peuple, notre unité, notre prospérité et notre fraternité», a-t-il ensuite rappelé.

«Mais ils n’ont pas inclu le peuple dans leurs plans. Notre peuple a inscrit de manière indélébile dans l’Histoire une nouvelle page héroïque. Ils pensaient avoir tout calculé, mais ils ont oublié le peuple. Ils avaient planifié l’arrestation et le meurtre de notre président de la République, mais ils ont oublié l’attachement de notre peuple à l’indépendance. La nuit du 15 juillet, en plus de faire échouer le coup d’état, notre peuple a placé sous garantie son avenir et celui de notre pays», a-t-il affirmé.

Le Chef du gouvernement s’est adressé aux milieux qui affirment que l’économie turque va être affectée par les évènements du 15 juillet.

«Vous pouvez affirmer ce que vous voulez, cela ne changera rien. Car vous êtes confronté à 79 millions de citoyens qui font confiance à leur pays, à leurs concitoyens et à leur Président de la République. L’avenir de notre pays est décidé par notre peuple», a-t-il lancé.

Yildirim a poursuivi son intervention en appelant les milieux économiques à nettoyer leurs instances de la présence des membres de FETO.

«L’Etat écarte tous ceux qui sont liés à ceux qui ont tiré sur la volonté du peuple. Je vous le demande, faites-en de même. Ne gardez pas dans vos entreprises, vos industries et vos chambres et bourses, ces traitres et ces terroristes», a-t-il demandé.

«Le FETO n’est en rien différent du PKK. Ces deux organisations terroristes sont contrôlées par les mêmes milieux. Cette organisation, le FETO, a fait des enfants de ce pays des ennemis de leur propre nation. Elle a travesti les enfants de ce pays qui voulaient apprendre leur religion», a-t-il poursuivi.

Yildirim a conclu en soulignant l’importance de préserver l’union affichée par le peuple et l’ensemble de la société depuis le soir du 15 juillet.

 

AA

 

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/jnXk7k
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.