Erdogan: « Nous allons recommencer à zéro l’édification de l’Etat »

0

« L’organisation terroriste guléniste FETO ne veut pas seulement prendre le contrôle de la Turquie mais cherche aussi à s’étendre dans les pays africains », a affirmé le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Le président Erdogan a répondu, samedi soir, aux questions de la chaîne d’information qatarie Al Jazeera concernant le coup d’Etat raté du 15 juillet.

Affirmant que la tentative de soulèvement militaire a été menée par l’organisation terroriste guléniste, Erdogan a indiqué: « FETO ne veut pas seulement prendre le contrôle de la Turquie mais cherche aussi à s’étendre dans les pays africains. »

Le groupe FETO dispose de centaines d’écoles et d’institutions dans 170 pays, a affirmé Erdogan. 

« Ils élèvent les enfants des chefs de gouvernement et des leaders de pays, et ainsi, avec le temps, ils tentent de prendre le contrôle des pays où ils sont implantés », a-t-il dit. 

Erdogan a indiqué que les enquêtes concernant le 15 juillet sont en cours et a précisé: « Nous allons recommencer à zéro l’édification de l’Etat. Nous allons nettoyer les forces de l’ordre [des membres de FETO]. Nous soutenons les efforts en ce sens. »

Le Président turc a rejeté les accusations concernant la montée de son pouvoir jusqu’à diriger le pays à sa propre guise après la tentative de soulèvement militaire.

« Je n’utilise aucun droit qui ne m’est pas attribué par le peuple turc. Je ne suis ni un despote, ni un dictateur. Si le peuple veut passer au système présidentiel, j’utiliserai les droits qui me seront accordés. »

« Je ne suis pas en droit d’utiliser les pouvoirs qui ne me sont pas accordés par la Constitution. Je veux que le monde entier le sache »,a-t-il ajouté.

Erdogan est notamment revenu sur la demande d’extradition de Fetullah Gulen, dirigeant du groupe FETO, actuellement en exil volontaire en Pennsylvanie. 

« Lors de sa visite en début de semaine à Ankara, le chef d’Etat-major des armées américaines, Joseph Dunford, nous a demandé des preuves concernant les accusations faites contre Gulen », a-t-il dit. 

Erdogan a indiqué que le Chef d’Etat major turc, Hulusi Akar, pris en otage par les putschistes militaires la nuit du 15 juillet, a répondu à son homologue américain par : « Je suis la preuve ».

Enfin, le Président turc a indiqué qu’il se rendrait en Russie, mardi courant, avec une délégation composée d’hommes d’affaires.

Il a tenu à préciser que cette visite avait été programmée avant la tentative du 15 juillet et qu’ils discuteraient de la Syrie et des questions régionales.

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/vehjF9
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.