Recep Tayyip Erdogan répond aux questions d’Al-Jazeera

0

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETÖ/PDY) n’aspirait pas uniquement à dominer en Turquie mais aussi à s’étendre dans les pays africains.

M. Erdogan a répondu, dans une interview accordée à Al-Jazeera, aux questions sur la tentative de coup d’Etat du 15 juillet.

Le président turc a souligné que FETO n’est pas une communauté religieuse mais une organisation terroriste qui tente de contrôle le pays et l’économie nationale. « Faire preuve d’indulgence face à des oppresseurs est une trahison faite aux opprimés. Nous ne pouvons être laxistes face aux putschistes. Ce sont des traîtres. Nous n’aurons pas pitié » a-t-il dit.

Il a indiqué que les enquêtes s’étendront sur une durée à long terme. « Nous allons les éradiquer. Nous allons recréer l’Etat à partir de zéro. Nous allons purger nos forces de l’ordre. Nous soutenons les travaux menés dans ce sens » a-t-il ajouté.

Le président turc a été interrogé sur les allégations selon lesquelles il détiendrait le pouvoir de diriger le pays comme bon lui semble depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet.

« Je rejette catégoriquement ces allégations. Je ne ferais pas usage d’un droit qui ne m’a pas été attribué par le peuple turc. Je n’ai pas le droit d’utiliser un droit qui ne m’a pas été attribué par la Constitution. C’est le caractère de Tayyip Erdogan. Je tiens à ce que le monde entier le sache » a-t-il dit.

Le président a critiqué l’attitude de l’Occident face à la tentative de coup d’Etat. « L’Occident ne nous a pas montré son opposition au coup d’Etat. Leur silence n’est pas pardonnable. Ils nous ont dit que nous purgeons trop de personnes et que nous arrêtons trop de militaires et de juges. Ils n’ont pas le droit de critiquer la Turquie et le système de notre pays sans comprendre ce qui se passe ici. Ces personnes ne sont pas honnêtes. Le chef d’état-major américain, Joseph Dunford, était à Ankara. Nous l’avons emmené à l’Assemblée qui a été bombardée par qui ? Par les membres de FETO » a-t-il évalué.

Il a mis en exergue que l’Occident n’a pas le droit de critiquer la Turquie. « Ils doivent savoir leurs limites. Ils doivent être justes et cohérents. Un coup d’Etat intenté contre un gouvernement élu par le peuple est impardonnable. Ceux qui ont gardé le silence face à cette tentative de coup d’Etat sont ceux qui optent pour un système totalitaire au lieu de la démocratie. Je félicite mon peuple qui a déjoué ces plans » a-t-il dit.

Précisant que le chef d’Etat russe Vladimir Poutine l’a appelé le lendemain de la tentative de coup d’Etat pour lui présenter ses condoléances pour les martyrs et exprimer le soutien de son pays, Erdogan a noté qu’une délégation d’hommes d’affaires se rendra, mardi, en Russie.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/UAU18y
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.