Assassinat de l’ambassadeur russe: l’acte d’accusation expose comment FETO a planifié le meurtre

0

L’acte d’accusation de 609 pages sur le meurtre de l’ancien ambassadeur russe à Ankara, Andrey Karlov montre avec des preuves comment l’organisation terroriste guléniste (FETO) a planifié le meurtre.

Selon l’acte d’accusation, c’est le chef de FETO qui a donné l’ordre de l’assassinat.

Le réseau de FETO dans les services de renseignements (MIT) a collecté plusieurs renseignements sur l’ambassadeur Karlov, notamment pour savoir s’il a un garde-du-corps ou non.

Le plan a été fait en janvier 2016, soit plusieurs mois avant le meurtre, dans un hôtel aux Etats-Unis.

Les renseignements collectés ont été transmis au chef du groupe terroriste FETO.

Selon l’acte d’accusation, le chef de FETO a approuvé le meurtre.

L’organisation est ensuite passée à l’action pour l’application du plan.

Le suspect détenu Sahin Sogut, un soi-disant de l’organisation terroriste FETO, est passé en contact avec le tireur Mevlut Mert Altintas.

La communication a été assurée par des téléphones portables sans puce, sur des comptes de réseaux sociaux et par e-mail.

Sogut a transmis à Altintas l’ordre qu’il a reçu du chef de FETO aux Etats-Unis.

L’acte d’accusation expose aussi les efforts de FETO pour induire en erreur après le meurtre.

Il indique que le suspect fuyard Emrullah Uslu a fait des partages sur les réseaux sociaux en disant que l’auteur est un suspect d’Al-Qaïda.

L’organisation terroriste aurait aussi ordonné à Altintas de passer en contact avec le suspect d’Al-Qaïda avant le meurtre.

Le tireur Altintas aurait eu un entretien avec un suspect d’Al-Qaïda le 8 octobre 2016 dans la mosquée Fatih d’Istanbul.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/yZpP4A
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire