Les débordements des partisans du PKK ne sont plus tolérés en Europe

0

Les débordements des partisans de l’organisation terroriste et séparatiste PKK ne sont plus tolérés en Europe.

Les spécialistes orientent les victimes des partisans du PKK à faire appel à la justice.

Le dossier des crimes commis en France par le PKK, classé comme organisation terroriste par l’Union européenne est volumineux. Actes de violence, extorsion de fonds, blanchiment d’argent et incendies volontaires ; ce ne sont que quelques-uns des crimes commis par les partisans du PKK.

Les forces de l’ordre françaises ne les tolèrent plus depuis l’augmentation des actes de violence enregistrés en un an sur l’Hexagone.

Lorsque les soi-disant dirigeants du groupe terroriste activent leurs cellules en Europe, les rues deviennent de réels champs de bataille comme nous avons pu le constater en mars 2018 sur la place de la Concorde.

L’ambassadeur de Turquie à Paris, Ismail Hakki Musa, a déclaré que les Turcs d’Europe se sont soudés face aux partisans de l’organisation terroriste impliqués dans près de 150 actes de violence.

Il a ajouté que les forces de l’ordre françaises étaient désormais plus attentives. « Nos demandes concernant la lutte contre le PKK sont plus prises en compte » a-t-il dit.

Une dizaine de procès sont en cours contre l’organisation terroriste PKK en France. Ses membres sont condamnés, dans certains cas, à des amendes ou à des peines de prison. Les spécialistes orientent les victimes des partisans du PKK à faire appel à la justice.

En dernier lieu, onze partisans du PKK ont été condamnés de 2 à 4 mois de prison pour débordements à Strasbourg. 

 

TRT FR

Users who found this page were searching for:

  • pkk nacroterrorim in europe
Partager cet article? http://turquie2023.com/fZLcEn
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire