Macron va rencontrer le prince héritier Mohamed Ben Salmane

0

Le président français Emmanuel Macron a annoncé, jeudi soir, qu’il rencontrera le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane en marge du sommet du G20 en Argentine, pour évoquer l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. 

Macron s’exprimait lors d’un point de presse conjoint avec le président brésilien Mauricio Macri. 

« J’aurai l’occasion indubitablement de l’évoquer avec le prince héritier en marge du sommet, et aussi entre Européens demain matin car j’ai souhaité avoir une réunion de coordination des Européens avant ce G20 », a déclaré de chef de l’Etat en faisant allusion à la mort du journaliste au sein du consulat saoudien en Turquie en octobre dernier. 

Emmanuel Macron a réclamé « que toute la vérité soit faite » sur les circonstances de cet assassinat. 

Il veut « que les investigations qui sont menées à la fois en Turquie et en Arabie saoudite puissent se poursuivre ». 

Le président français s’est par ailleurs déclaré « favorable à une transparence et une association de représentants de la communauté internationale sur cette affaire puisqu’elle a touché (…) le monde entier». 

Il a plaidé pour « que nous puissions, en respectant les droits de chacun et la présomption d’innocence qui va avec, avoir toute clarté » sur cet assassinat qui a été vécu comme un séisme au sein des sphères médiatiques et politiques. 

Pour rappel, le 2 octobre dernier, le journaliste Jamal Khashoggi disparaissait après être entré au consulat saoudien à Istanbul. 

Rapidement, le président turc Erdogan avait déclaré que ses « services ont rassemblé des éléments démontrant que le meurtre a été planifié » avant d’ajouter qu’« imputer une telle affaire à quelques agents des services de sécurité et de renseignement (saoudiens) ne peut nous satisfaire et ne peut satisfaire la communauté internationale». 

Le corps de Jamal Khashoggi n’a jamais été retrouvé. 

L’Arabie Saoudite est au cœur d’une crise internationale liée au meurtre de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul. Riyad a fini par reconnaître qu’il a été tué au consulat, après 18 jours de déni, soutenant cependant, que la famille royale saoudienne n’avait pas connaissance d’un complot visant à l’assassiner.

Riyad a présenté des versions contradictoires sur la disparition de Khashoggi avant de reconnaître qu’il a été tué et que son corps a été démembré après que les négociations eurent échoué de le persuader de rentrer en Arabie saoudite.

L’assassinat a provoqué un tollé mondial contre le royaume. La CIA a indiqué qu’elle avait conclu que « Bin Salman a ordonné le meurtre de Khashoggi ». 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/gRybRK
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire