Niger: 16 jeunes filles enlevées par Boko Haram à Diffa

0

Seize jeunes filles ont été enlevées, dans la nuit de vendredi au samedi, par des présumés éléments de Boko Haram dans la région de Diffa (sud-est du Niger), a appris Anadolu samedi d’une source de la société civile locale.

« Il s’agit de 9 filles du village de Blahardé et de 7 autres du village de Bagué », a précisé à Anadolu Kaka Touda Maman Goni, membre d’un collectif de la société civile engagé pour la libération d’une quarantaine de femmes et enfants enlevés début juillet 2017 dans la même région de Diffa.

Selon l’activiste l’enlèvement a été opéré par Boko Haram.

Aucune déclaration n’a été faite par les autorités nigériennes et aucune partie n’a revendiqué l’enlèvement samedi à 11h00 GMT.

Les villages de Blahardé et de Bagué sont situés près de la localité de Toumour, où sept employés de la société française de forage FORACO avaient été tués, dans la nuit de mercredi à jeudi derniers, par des présumés éléments de Boko Haram.

Ce nouvel enlèvement est le deuxième du genre enregistré à Diffa et attribué à Boko Haram.

Le 2 juillet 2017, trente-neuf (39) femmes et enfants avaient été enlevés dans la localité de N’Galéwa et n’ont toujours pas été retrouvés.

Depuis février 2015, la région nigérienne de Diffa est la cible des attaques de Boko Haram opérant dans le nord du Nigeria.

Ces attaques visent aussi bien les forces de défense et de sécurité nigériennes que les civils. Depuis les premières attaques, le gouvernement a instauré un état d’urgence, toujours en vigueur, à Diffa et pris une série des mesures restrictives en vue de réduire les marges de manœuvre du groupe terroriste.

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/FwFJw6
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire