« Toute mesure mettant en risque la liberté de Juan Guaidó serait une escalade majeure des tensions »

0

La cheffe de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini, a déclaré que l’Union européenne réclame une « solution pacifique et démocratique au Venezuela qui exclut évidemment le recours à la force ».

Dans un communiqué, Federica Mogherini précise que l’Union européenne suit de près la situation au Venezuela avec ses partenaires régionaux et internationaux.

“Toute mesure mettant en risque la liberté de Juan Guaidó, sa sécurité ou l’intégrité personnelle serait une escalade majeure des tensions et rencontrerait la condamnation ferme de la communauté internationale », a noté Federica Mogherini.

Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale où l’opposition détient la majorité, s’est autoproclamé « président par intérim » lors d’un rassemblement de l’opposition. Il a été reconnu comme tel notamment par les Etats-Unis mais aussi par l’Australie, le Canada, la Colombie, le Pérou, l’Equateur, le Paraguay, le Brésil, le Chili, le Panama, l’Argentine, le Costa Rica, le Guatemala et récemment le Parlement européen.

Le Mexique, la Turquie, la Russie, l’Iran, Cuba, la Chine et la Bolivie ont réitéré leur soutien au gouvernement du chef d’Etat vénézuélien Nicolas Maduro. Ce dernier a annoncé la rupture de ses relations diplomatiques et politiques avec les Etats-Unis, précisant néanmoins que les relations commerciales seront maintenues.

Donald Trump avait déclaré que l’envoi de troupes militaires américaines au Venezuela était une option.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/k3waWf
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire