Altun : « Une période sans élection de quatre ans et demi est amorcée en Turquie »

0

 

Le président de l’Office de communication de la Présidence, Fahrettin Altun a fait savoir qu’une période sans élection de quatre ans et demi est amorcée en Turquie après plusieurs années.

M. Altun a rédigé une tribune pour Al Jazeera, titrée « Qu’est ce qui attend la Turquie après les élections locales ».

« Il y aura trois principaux chapitres à l’ordre du jour de la Présidence jusqu’en 2023, à savoir l’économie, la crise syrienne et les capacités en termes de défense nationale » a assuré Fahrettin Altun.

Il a rappelé que la Turquie combat depuis des années les groupes terroristes PKK et Daech dans le nord de la Syrie.

« Notre prochain objectif est de libérer Manbij de l’occupation de la filiale du PKK en Syrie et de mettre fin à toutes les activités terroristes entre le fleuve de l’Euphrate et la frontière syro-irakienne » a-t-il continué.  

« Notre pays qui dispose de la deuxième plus grande armée de l’OTAN, a eu besoin de renforcer sa défense aérienne à cause notamment de la guerre civile en Syrie. Après des quêtes en vue d’acquérir les technologies les plus avancées dans les meilleures conditions, nous avons signé un accord avec la Fédération de Russie pour l’acquisition du système de défense aérien S-400. En tenant compte des systèmes russes que possèdent certains de nos alliés de l’OTAN comme la Grèce, nous avons pensé de façon tout à fait normale que nos amis et alliés respecteraient la souveraineté de la Turquie. Quelques mois avant la livraison en juillet des S-400, les Etats-Unis ont adopté une approche incompréhensible en essayant de convaincre la Turquie à renoncer à un accord conclu. Nous avons du mal à comprendre pour quelle raison Washington qui a refusé de vendre des équipements semblables à la Turquie, essaie de stopper un allié de l’OTAN voulant investir dans sa sécurité nationale » a écrit M. Altun.

« Notre pays a connu une croissance économique historique à l’initiative de notre Président de la République M. Recep Tayyip Erdogan, en attirant des investissements directs de plusieurs milliards de dollars et en devenant une puissance régionale » poursuit Fahrettin Altun et précise que les travaux seront maintenus dans les années à venir en vertu des mêmes objectifs.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/6Dbnrh
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire