« La Turquie est libre d’acheter non seulement des S-400 mais aussi toutes les armes qu’elle désire »

0

La présidente de l’Assemblée parlementaire de l’Otan, Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, Madeleine Moon a fait savoir que la Turquie avait décidé d’acheter des systèmes de défense antiaériens S-400 et qu’il lui appartenait de prendre ses propres décisions.

Participant au 99e séminaire parlementaire conjoint Rose-Roth et Groupe spécial Méditerranée et Moyen-Orient (GSM), organisé à Antalya entre les 12 et 14 avril, Moon a fait une évaluation à l’Agence Anadolu concernant l’achat par la Turquie de système de défense antiaérien S-400 de la Russie et le rôle de la Turquie au sein de l’Otan.

Elle a qualifié la Turquie d’allié puissant et actif au sein de l’Otan.

« La Turquie endosse des missions importantes durant des développements et processus très critiques. Nous pouvons montrer comme exemples les rôles qu’elle a endossés en Afghanistan, en Irak et au Kosovo. La Turquie est un allié puissant et solide de l’Otan capable de prendre des responsabilités », a-t-elle souligné.

Moon a attiré l’attention sur les déclarations du secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg qui avait affirmé que l’achat de système S-400 était la décision de la Turquie.

« Le secrétaire général Stoltenberg a raison. La Turquie prend ses propres décisions concernant ses achats. De même, chaque membre de l’Otan prend ses propres décisions concernant ses achats. L’Otan ne peut dire à aucun pays ce qu’il doit ou ne doit pas acheter. Ce n’est pas le mode de travail de l’Otan », a-t-elle affirmé.

Le président de l’AP-Otan Franklin Van Kappen a, de son côté, précisé que la Turquie réclamait depuis longtemps des Patriot aux Etats-Unis mais que les États-Unis ne lui en avaient pas vendu.

« La Turquie a le droit de se doter de système de défense antiaérien », a-t-il déclaré.

Quant au président du Groupe Spéciale Méditerranée et Moyen Orient de l’AP-Otan, Philippe Folliot, il a affirmé que la Turquie est libre d’acheter non seulement des S-400 mais également les armes qu’elle souhaite. Folliot a précisé que chaque pays membres de l’Otan était libre d’agir suivant ses intérêts et besoins.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/BG1ZmA
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire