Un document « secret défense » atteste de l’usage d’armes françaises dans la guerre au Yémen

0

 

France Info et le site Disclose ont indiqué, en se basant sur un document de la Direction du renseignement militaire (DRM) classé « secret défense » et daté du 25 septembre 2018, que les armes vendues par le gouvernement français à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis sont utilisées au Yémen contre les houthis.

Le document comporte des détails quant aux armes utilisées au Yémen.

Ainsi, 35 civils ont perdu leur vie dans 52 attaques menées entre mars 2016 et décembre 2018, dans le champ d’action des 48 canons d’artillerie « Caesar » de fabrication française déployés au Yémen.

Par ailleurs, 70 chasseurs et des chars français vendus dans les années 1990 aux Emirats arabes unis sont utilisés au Yémen.

La coalition conduite par Riyad a réalisé près de 24.000 frappes, dont 6.000 au cours de l’année 2018, contre les terres contrôlées par les houthis. Ces chasseurs sont équipés de technologies françaises produites par Thales.

L’Etat français continue de vendre des armes à l’Arabie saoudite. D’ailleurs, 147 canons devraient être livrés d’ici 2023.

Le document classé « secret défense » intitulé « Yémen – Situation sécuritaire » a été transmis au chef de l’État, Emmanuel Macron, à Matignon, mais aussi à la ministre des Armées, Florence Parly, et au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors du conseil de défense restreint consacré à la guerre au Yémen, qui s’est tenu le 3 octobre 2018, à l’Élysée, note France Info.

Le 13 février dernier, Le Drian avait affirmé que la France « ne fournissait rien à l’armée de l’air saoudienne ».

De même, Parly avait déclaré le 20 janvier que les armes françaises « n’étaient pas utilisées au Yémen ».

 

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/Fbx6rd
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire