Cavusoglu concernant les S-400 : « Actuellement, il n’est question d’aucun report ou d’annulation »

0

 

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s’est exprimé concernant les S-400 qui seront achetés à la Russie.

« Actuellement, il n’est question d’aucun report ou d’annulation », a-t-il souligné.

Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a répondu aux questions des journalistes à la présidence de l’Union européenne au terme de la réception d’Angel Tilvar, président de la Commission des affaires européennes et de l’Assemblée des représentants roumains.

Rappelant que la Turquie avait proposé la création d’un groupe de travail conjoint après que les États-Unis aient prétendu que les systèmes de défense anti-aériens S-400 pouvaient représenter une menace contre les F-35 et système de l’Otan, Cavusoglu a poursuivi en ces termes :

« Nous avons dit que l’Otan devait prendre part au sein de cette commission ».

Il a expliqué qu’ils avaient eu des échanges de vue avec la partie américaine concernant la formation de la commission.

« Nous en sommes à cette étape, c’est-à-dire qu’il n’est question d’aucun report ou d’annulation actuellement. Cela n’est pas à notre agenda. Si un tel groupe de travail doit être formé, nous souhaitons le mettre en place et le lancer sans précondition », a-t-il martelé.

Cavusoglu a fait savoir que c’est aux experts de décider si les allégations et inquiétudes des États-Unis sont justes ou non.

« Nous avons confiance en nous à ce sujet. C’est pour cette raison que nous avons fait une telle proposition constructive. Si les États-Unis aussi ont confiance en eux, comme je l’avais déjà dit ils doivent accepter cette proposition », a fustigé le ministre Cavusoglu.

Il a indiqué que les échanges de vue entre la Turquie et les États-Unis se poursuivent à ce sujet et qu’il n’y avait rien ne claire pour le moment.

« [Au sujet des S-400] C’est une affaire conclue. Actuellement, ce n’est pas le moment de parler de report à ce sujet. Cette commission s’entretiendra, travaillera et dressera un rapport. Ensuite, nous ferons une évaluation. Il n’est pas possible d’arriver à quoi que ce soit avec des préconditions », a conclu le ministre turc des Affaires étrangères Cavusoglu.

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/iSfc7H
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire