« Il est vital que tout le monde sache les méthodes utilisées par l’organisation terroriste Feto »

0

 

Le vice-président Fuat Oktay a souligné que la résiliation des contrats de travail des personnes en relation avec les organisations terroristes telles que l’organisation terroriste guléniste (Feto) est naturelle pour tous les pays.

Oktay s’est adressé aux participant lors de la cession de haut-niveau de la 108è conférence internationale du Travail de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui a commencé hier (lundi) à l’Office des Nations Unies à Genève.

Fuat Oktay a rappelé que 251 citoyens turcs sont tombés en martyr et plus de 2000 autres ont été blessés à la suite de la tentative de coup d’État avortée fomentée par l’organisation terroriste guléniste le 15 juillet 2016.

Il a souligné que Feto qui a tenté de faire une coup d’État, est une organisation terroriste qui vise à s’attaquer aux institutions démocratiques de la Turquie et à la sérénité de la population turque.

Selon Oktay, il est vital que tout le monde sache les méthodes utilisées par cette organisation criminelle qui vise à renverser le président de la République et l’ordre constitutionnel de la Turquie.

Oktay a affirmé la nécessité de fermer les institutions de l’organisation terroriste guléniste réunies sous le toit d’une identité d’union commerciale, et de ne pas les autoriser à utiliser ces dernières contre la Turquie sur les plateformes internationales.

Fuat Oktay a déclaré qu’il est tout à fait naturel que tous les pays aient le droit de résilier les contrats de travail des personnes en relation avec les organisations terroristes telles que l’organisation terroriste guléniste (Feto).

« Il faut adopter une approche impartiale au sujet de la résiliation des contrats de travail des terroristes de Feto nichés au sein des institutions publiques. La perception d’une image de victimisation tentée d’être créée par les terroristes membres de Feto, est très trompeuse. Les procédures judiciaires se poursuivent dans les tribunaux indépendants et impartiaux et les institutions internationales doivent respecter les jugements », a conclu le vice-président de la République turque, Fuat Oktay.

 

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/xtz360
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire