Washington s’oppose à l’achat des systèmes russes S-400 par l’Inde

0

 

Les États-Unis s’opposent à l’achat des systèmes de défense aérienne russes S-400 par l’Inde.

D’après l’agence de presse indienne Press Trust of India (PTI), un groupe de hauts responsables du Département d’État américain se sont exprimés à un journaliste indien.

Selon les responsables, la décision indienne d’acheter des systèmes russes ne peut pas être considéré comme un accord ordinaire, et affectera négativement la coopération militaire indo-américaine.

Un des responsables a noté que cet achat violera les sanctions imposées contre la Russie en marge de la Loi américaine d’Imposer des Sanctions contre les Ennemis des États-Unis (CAATSA).

« Regardez le débat que nous avons avec la Turquie, notre pays allié au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), a déclaré le responsable. Les mêmes inquiétudes seront valables pour l’achat qu’effectuera l’Inde aussi. »

Le responsable a défendu l’idée selon laquelle le système de radar utilisé sur les S-400, menacerait les informations délicates sur les avions de chasse américains, F-35, précisant: « Nous ne pouvons pas utiliser les systèmes de hautes technologies ensemble. Les S-400 posent certains risques pour les autres systèmes. Le débat avec la Turquie se concentre justement sur cela. »

Malgré ses relations amicales avec les États-Unis, le Premier ministre Narendra Modi fait l’objet de la pression américaine à cause de ses choix en matière de défense.

L’Inde a signé l’accord d’achat avec la Russie en novembre 2018, au terme des négociations entre le Premier ministre Modi et le Présiden russe, Vladimir Poutine. La livraison commencera en novembre 2020 et s’achèvera en avril 2023.

S’exprimant à l’Agence Anadolu, un responsable du gouvernement indien a déclaré que son pays a pu réaliser seulement des paiements partiels à cause des sanctions bancaires imposées contre les entreprises russes de défense. Les autorités indiennes espèrent que l’Administration Donald Trump, cherchant à équilibrer l’ascension de la Chine dans la région, tolèrera des exceptions.

Des hauts responsables indiens ont affirmé à l’Agence Anadolu qu’ils suivent de près l’achat des S-400 par la Turquie.

Ces deux pays gardent le dialogue pour coopérer face aux problèmes communs. Lors d’une visite en Inde, en mai 2019, le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin a déclaré que l’Inde et la Turquie sont « au même stade ».

En outre, le ministre indien des Affaires étrangères récemment nommé, Subrahmanyam Jaishankar, s’est entretenu par téléphone avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu.

Il est estimé que les États-Unis poursuivront de faire pression sur la Turquie et l’Inde, pour empêcher qu’elles n’achètent les systèmes S-400.

Le Président américain, Trump effectuera une visite au Japon, les 28 et 29 juin courants, où il se réunira avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, et le Premier ministre indien, Modi, en marge du Sommet du G-20. Il est prévu qu’ils discutent de l’achat des S-400 aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/GDOKRh
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire