Burundi: interdiction de «toutes les monnaies virtuelles»

0

La Banque de la République du Burundi vient d’interdire toutes les «monnaies virtuelles ou crypto-monnaies » sur le territoire national, a annoncé Jean Ciza, gouverneur de la Banque centrale dans un communiqué publié lundi. 

«Etant donné que les monnaies virtuelles ou crypto-monnaies ne sont pas réglementées et ne sont pas émises ou garanties par aucun Gouvernement ou Banque Centrale, ces monnaies n’ont pas de cours légal sur le territoire du Burundi», a déclaré le Gouverneur de la Banque centrale du Burundi, BRB. 

«La Banque de la République du Burundi a été alertée sur l’existence d’activités d’investissement et de commercialisation de ces monnaies virtuelles à savoir Bitcoin, Ether, Litecoin, Dogecion, Onecoin, BTC, Fahari Cash Coin, Ello Cash Coin et autres produits similaires, qui sont des moyens de paiement non réglementés par aucune autorité monétaire». 

« Aucune entité ni institution financière n’est actuellement autorisée à offrir des services de remise de fonds ou autres services de paiement en utilisant une monnaie virtuelle », a indiqué Jean Ciza. 

En proie au chômage généralisé suite à la crise qui secoue le Burundi depuis plus de 4 ans, de plus en plus de Burundais se tournent vers la commercialisation des monnaies virtuelles, notamment à Bujumbura. 

Selon Bellarmin Bacinoni, chargé de la Communication à la Banque centrale du Burundi, plus de 20 000 personnes pratiquent actuellement le commerce des Bitcoins au Burundi. 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/fHmHjY
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire