Rutte: Il faut prêter l’oreille au mécontentement de la Turquie sur la question des réfugiés syriens

0

 

Le chef du gouvernement néerlandais, Mark Rutte, a estimé que l’Union européenne (UE) doit tendre l’oreille au mécontentement de la Turquie concernant l’application de l’accord sur l’accueil des réfugiés syriens en Turquie.

Alors qu’il tenait une conférence de presse, vendredi, le Premier ministre des Pays-Bas a été interrogé sur sa perception des déclarations du président turc, Recep Tayyip Erdogan, concernant les réfugiés syriens et les risques de nouveaux flux migratoires.

Rutte a d’abord expliqué qu’il n’a pas perçu les propos d’Erdogan comme des menaces orientés vers l’UE.

« Il faut discuter des mécontentements perçus par la Turquie concernant l’application de l’accord Turquie-UE concernant les migrants. C’est un échange qui doit se faire entre la Turquie et la Commission européenne », a-t-il estimé.

Mark Rutte a rappelé qu’ « un grnad nombre de Syriens se trouvent en Turquie » et que cela nécessite de grands efforts.

« Une grande majorité des Syriens vivant en-dehors de la Syrie sont en Turquie, dans des camps mais en majorité au milieu de la population. Je considère que les autorités turques font de leur mieux pour gérer cette situation. En mars 2016, nous avons signés (UE) avec la Turquie un accord pour renforcer la coopération sur les migrants. Sur ce point, la Grèce et l’UE ont un rôle à jouer », a-t-il expliqué.

« Pour le moment, la Turquie respecte globalement bien l’accord, je ne vois pas de raisons pour que ça change. Les échanges avec la Turquie sont bons », a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/w4qOUm
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire