France : les canicules ont tué 1435 personnes en 2019 (ministère de la Santé)

0

 

Le ministère français de la Santé a indiqué dans un communiqué de presse publié dimanche que « 1435 décès » ont été enregistrés durant les deux épisodes caniculaires lors de la période estivale écoulée.

Ce chiffre reste nettement en deçà du record de 2003, lorsque 15 mille décès étaient survenus durant la canicule.

« Deux épisodes exceptionnels de canicule, du 24 juin au 7 juillet puis du 21 au 27 juillet, ont particulièrement impacté l’ensemble de la France métropolitaine », a fait savoir le ministère, qui précise qu’il y a eu « 567 » morts « lors de la première vague de chaleur et 868 lors de la deuxième ».

Le ministère de la Santé rappelle, par ailleurs, qu’ « un record national a été battu : 46° dans une station de l’Hérault (sud ouest) le 28 juin ».

S’agissant des catégories de personnes impactées « les personnes de plus de 75 ans sont les plus touchées (974 décès) » tandis que « 10 personnes (8 lors du premier épisode et 2 lors du second) sont décédées sur leur lieu de travail, en lien avec la chaleur. Tous sont des hommes, dont la majorité travaillait en extérieur ».

« Malgré des caractéristiques exceptionnelles, les épisodes de canicule inédits que la France a connus cet été ont eu un impact sanitaire modéré en ce qui concerne les chiffres de surmortalité », précise le ministère dirigé par Agnès Buzyn.

Par ailleurs, dans les départements placés en vigilance rouge durant ces périodes caniculaires (région parisienne et sud est), la surmortalité a été de « 50% plus élevée que dans les autres » départements.

Cette dernière a, par ailleurs, salué « la mobilisation exceptionnelle de l’ensemble des acteurs, notamment les collectivités locales et les associations, dont la réactivité et la gestion sur le terrain ont permis d’amortir les effets sanitaires des canicules de l’été 2019 ».

 

 

 

AA
 

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/3c1WiN
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire