La Turquie veut que les États-Unis révisent les mesures commerciales qui lui sont appliquées

0

Le président turc, Erdogan a regretté que le volume commercial bilatéral ne soit que de 21 milliards de dollars.

La Turquie veut que les États-Unis révisent les mesures commerciales qui lui sont appliquées.

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan a prononcé un discours lors du dîner de gala à la 10ème Conférence turque sur l’Investissement, organisée par le Conseil d’affaires Turquie-États-Unis (TAIK), mercredi à New York, en marge de la 74ème réunion de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Erdogan a rappelé que les relations turco-américaines d’alliance stratégique se basaient sur les intérêts communs, et étaient solides.

Le président turc a ajouté que les États-Unis sont le cinquième marché cible des exportations turques, et la quatrième source d’importation pour la Turquie.

« Mais nous trouvons insuffisant notre volume commercial bilatéral de 21 milliards de dollars, a-t-il regretté. Je pense que nous pourrons rapidement atteindre notre objectif de 100 milliards de dollars. Nous devons, tout d’abord, éliminer certains obstacles. Les pays qui souhaitent renforcer leur relations commerciales, n’y mettent pas d’obstacles. Nous voulons que les États-Unis révisent et suppriment certaines mesures appliquées à notre pays. Il faut revenir sur les tarifs supplémentaires contre l’acier et l’aluminium que nous exportons, ainsi que sur la décision de la suppression de la Turquie du Système généralisé de préférences. La Turquie doit pouvoir profiter des exceptions accordées à nombreux pays. Nous voulons aussi que les États-Unis exemptent la Turquie des prochaines précautions prévues. Car nous sommes des partenaires stratégiques avant tout. »

Le chef de l’État turc a précisé que plus de 1 800 entreprises sont actives en Turquie, dans nombreux domaines comme les technologies, l’alimentation, la santé et l’informatique, avec un investissement actuel de plus de 50 milliards de dollars.

Ces 17 dernières années, les investissements en provenance des États-Unis vers la Turquie ont été de 12 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

« La Turquie demeure un havre de paix malgré la récession économique mondiale et les crises politiques, sécuritaires et humanitaires qui l’entourent, a indiqué Erdogan. Les indices macro-économiques et les fondements de l’économie turque sont solides. Les investissements de plus de 215 milliards de dollars depuis 2002, en est la preuve. Alors que les investissements directs mondiaux ont reculé de 13% en 2018, ceux vers la Turquie ont augmenté de 13% pour atteindre un volume de 13 milliards de dollars. Les États-Unis ont été le sixième pays investissant en Turquie. »

Le Président a aussi abordé les questions plutôt politiques, dont la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016 orchestrée par les membres militaires de l’organisation terroriste guléniste FETO.

« La tentative de coup d’État est l’un des plus grands actes ayant visé la démocratie turque, a-t-il martelé. Cette tentative qui a coûté à la vie de 251 de nos citoyens, a été avorté grâce à la résilience de notre peuple. Ces trois dernières années, nous travaillons intensément pour poursuivre les responsables de la tentative en justice, et pour éliminer l’organisation terroriste. Notre lutte se poursuivra jusqu’à ce que le dernier membre rend des comptes, mais malgré maintes dossiers de preuves que nous avons présentés, il est vexant que le terroriste en chef de FETO continue sa vie en Pennsylvanie comme si rien ne s’était passé. C’est une contradiction que les États-Unis, s’appropriant la démocratie et les libertés, accueillent ceux qui attaquent ces deux notions. »

Appelant les autorités américaines à faire le nécessaire concernant la question de l’organisation terroriste guléniste FETO et l’extradition de son chef et de ses membres, Erdogan a mis en garde les entrepreneurs pour qu’ils soient attentifs aux risques de corruption dans les appels d’offre, de blanchiment d’argent et de falsification de documents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/UnxNwR
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire