ONU: 30 civils tués lors de frappes aériennes américaines en Afghanistan en Mai dernier

0

 

La Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) a déclaré, mercredi, que les Etats Unis avaient causé la mort de 30 civils afghans, lors de frappes aériennes menées à l’ouest et au sud de l’Afghanistan en mai dernier.

C’est ce qui ressort du rapport publié par la MANUA en collaboration avec le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

Selon ce rapport, les forces américaines en Afghanistan ont mené, le 5 mai dernier, des frappes aériennes visant plus de 60 cibles, décrites comme des sites de production de drogue, dans deux provinces de l’ouest du pays.

La MANUA indique avoir vérifié 39 cas de victimes, dont 30 morts, cinq blessés et quatre indéterminés, ajoutant que 14 enfants et une femme figuraient parmi les victimes.

Toujours selon le rapport, les frappes aériennes ont été effectuées dans la province de Farah (Ouest), ainsi que dans la ville de Delārām dans la province voisine de Nimruz, indiquant également que c’est la première fois que la MANUA reçoit un rapport faisant état d’un si lourd bilan de victimes civiles, bien que ce ne soient pas les premières frappes aériennes du genre.

La Mission de l’ONU indique également avoir reçu des « informations crédibles sur au moins 37 victimes civiles additionnelles (30 morts et sept blessés), en majorité des femmes et des enfants », ajoutant qu’elle menait actuellement une enquête à ce sujet.

Le ministère de l’intérieur afghan avait annoncé, en mai dernier, que des frappes aériennes avaient ciblé 68 laboratoires de drogues dans le district de Bakwa, indiquant que le raid avait fait « 150 morts et 40 blessés dans les rangs des talibans », ce que les habitants de la région ont démenti, assurant que les victimes étaient toutes civiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/n5wGQ2
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire