Des soldats grecs accusés de violences envers des migrants

0

Les migrants irréguliers, qui auraient été violentés par des soldats grecs à la frontière avant d’être renvoyés de force en Turquie, ont été pris en charge par les autorités turques pour être soignés.

Selon les informations obtenues jeudi par le correspondant de l’Agence Anadolu (AA), les soldats turcs de la 54ème compagnie mécanisée d’Edirne dans le Nord-ouest de la Turquie ont intercepté dans le district d’Ipsala, 30 migrants irréguliers dont certains portaient des traces de coups.

Les migrants ont été conduits à la Direction de gestion des migrants d’Edirne à l’issue des contrôles d’usages.

Trois migrants blessés ont été soignés.

Les migrants blessés ont témoigné au micro du correspondant de l’AA.

-« Le soldat m’a battu avec son fusils, j’ai des hématomes sur tout le corps. »

Suleyman Biyen, migrant d’origine pakistanaise, a indiqué qu’une fois arrivée illégalement sur le sol grec, lui et ses compagnons de route ont été interpellés par les soldats grecs qui les ont maltraités.

Il a affirmé que l’un des soldats a commencé à le frapper alors qu’il avait les mains attachées dans le dos.

« Ils nous ont retenu dans une maison pendant deux jours sans eau, ni nourriture. Après, ils nous ont amené près d’un cours d’eau et ont commencé à nous frapper. Un soldat m’a battu avec un fusil, j’ai des hématomes sur tout le corps. On a reçu des soins et de la nourriture en Turquie », a-t-il détaillé.

Bilal Tahi, un jeune afghan, a assuré qu’une fois interpellé par les soldats grecs, il a reçu un coup de crosse à la tête avant de perdre conscience.

« Un jour après, ils m’ont jeté dans une rivière. Je me suis rendu aux forces turques. Les soldats turcs m’ont immédiatement amené à l’hôpital. Maintenant je vais bien » a-t-il assuré, précisant avoir été très mal traité par les gardes frontières grecs.AA

TRT FR

Partager cet article? http://turquie2023.com/o45KRS
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire