Washington préoccupé par la menace posée par Daesh à l’égard de la Turquie

0

Washington a exprimé, sa préoccupation à l’égard des menaces de l’organisation Daesh contre la Turquie, notant qu’un dialogue est mené à ce sujet au «plus haut niveau» avec Ankara.

Le porte-parole du Département américain de la Défense (Pentagone), Peter Cook, a déclaré «il est clair que nous sommes préoccupés par les menaces posées par Daesh contre la Turquie », en référence aux roquettes tirées par l’organisation terroriste en direction de la province de Kilis, dans le sud du pays.

Cook a ajouté, lors d’un point de presse, tenu lundi à Washington : « Nous menons un dialogue permanent, au plus haut niveau, avec le gouvernement turc, à travers le Département de la Défense, et d’autres membres du gouvernement des États-Unis. »

Il a affirmé que son pays a « identifié cette région comme étant une zone où Daesh s’est enraciné, et toute initiative prise pour déloger l’organisation de cette partie de la Syrie sera importante », soulignant que les Etats-Unis « soutiendront les efforts menés pour prévenir l’infiltration des combattants étrangers par les frontières ».

Cependant, Peter Cook, n’a pas fourni de détails sur les pourparlers en cours entre les deux pays, sur la question de la crise frontalière qui touche la Turquie.

Pour sa part, la porte-parole du département d’Etat, Elizabeth Trudeau, a refusé de répondre aux déclarations du président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui avait affirmé que «la Turquie a été laissée seule face au terrorisme ».

« La Turquie est un allié dans l’OTAN, un ami et un partenaire essentiel dans la guerre contre Daesh. Nous nous tenons aux côté de notre alliée », a indiqué Trudeau, soulignant que la coordination entre les deux pays « se poursuivra. »

La province turque de Kilis, près de la frontière syrienne, a été la cible, ces derniers temps, de roquettes, lancées depuis les zones contrôlées par Daesh en Syrie.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/qYOea0
Share.

About Author