Arabie Saoudite: Les réformes généreront 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020

Le vice-prince héritier saoudien, l’émir Mohammed bin Salman bin Abdelaziz, a déclaré que les nouvelles réformes économiques que l’Arabie Saoudite a l’intention de mettre en œuvre permettraient d’épargner au moins 100 milliards de dollars par an à l’horizon 2020, et de tripler les recettes non pétrolières du Royaume.

En 2015, les revenus non-pétroliers de l’Arabie Saoudite ont atteint 163,5 milliards de riyals (43,6 milliards de dollars), soit 27% du total des recettes de l’Etat, estimées à 608 milliards de riyals.

Le vice-prince héritier a ajouté, lundi, dans un entretien avec l’agence « Bloomberg » que la taxe sur la valeur ajoutée générerait 10 milliards de dollars par an d’ici 2020, alors que la restructuration des subventions permettra d’épargner 30 milliards de dollars par année.

Il a, par ailleurs, dévoilé des plans actuellement en discussion sur la mise en place d’un programme similaire au système de la «Green card» américaine, permettant à l’Arabie Saoudite d’accueillir plus de travailleurs étrangers en échange de taxes. Il a relevé que ce plan générerait 10 milliards de dollars par année au profit du pays.

Le plus important exportateur de pétrole dans le monde, l’Arabie Saoudite est affectée par la baisse de ses recettes financières due à l’effondrement des cours du pétrole brut.

Riyad a annoncé un déficit budgétaire de 87 milliards de dollars pour l’exercice financier en cours. Les réserves de la Banque Centrale saoudienne ont baissé de 1,6% en février dernier atteignant 2222 milliards de riyals (592,7 milliards de dollars), contre 2258 milliards de riyals au cours du mois précédent.

1 dollar US = 3,75 riyals saoudiens

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/xE6FcY