« La Russie, plus dangereuse que Daesh »

0

Le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski a estimé vendredi à Bratislava que la Russie présente une plus grande menace pour l’Europe que l’organisation terroriste Daesh, « une menace très sérieuse » mais « non existentielle ».

« De toute évidence, l’activité de la Russie est une sorte de menace existentielle parce que cette activité peut détruire des pays », a dit M. Waszczykowski lors d’un débat sur l’avenir de l’Otan à la conférence annuelle sur la sécurité Globsec, qui s’est ouverte vendredi dans la capitale slovaque.

« Nous avons aussi des menaces non existentielles comme le terrorisme, comme les grandes vagues de migrants ». Daesh est une menace très sérieuse, « mais ce n’est pas une menace existentielle pour l’Europe », a encore dit le ministre, dont les propos ont été rapportés par l’agence PAP.

Il a réaffirmé son espoir de voir le sommet de l’Otan prévu en juillet à Varsovie renforcer la présence des forces de différents pays membres de l’alliance sur son flanc oriental. « Ce serait un symbole de la détermination à défendre le flanc oriental. Nous pouvons discuter de l’échelle » de ce déploiement », a dit M. Waszczykowski.

Le renforcement de la capacité défensive collective sera le point principal du programme du sommet, a souligné de son côté son homologue tchèque Martin Stropnicky, tout en estimant que « la Russie ne doit pas être isolée ».

La Baltique, où « la Russie teste les capacités défensives de l’Otan » est devenue apparemment un foyer de tension et les pays membres de l’Otan de la région sont confrontés à une pression russe accrue, a relevé M. Stropnicky, selon l’agence CTK, tandis que la Suède et la Finlande, notamment, sont visées par une forte propagande russe. (AFP)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/hPWap3
Share.

About Author