Le Moyen-Orient et la Turquie (19)

0

“Il y a une pénurie de cercueils à Alep” crie le médecin syrien Usame Ebu El Ezz.   On a du mal à trouver des cercueils pour ceux qui ont perdu la vie suite aux attaques lâches en Syrie. Il est très difficile de vivre dans les zones contrôlées par les opposants à Alep, on y sent la mort à tout moment.   Les gens y sont tellement désespérés que l’on dirait qu’ils prient pour mourir ! Les derniers bombardements réalisés par les russes et le régime Assad étaient tellement intenses que les pierres prenaient feu selon les propos du médecin Ebu El Ezz …    

Amnesty International a récemment publié un rapport selon lequel la Russie et le régime Assad frappent exprès et de manière systématique les hôpitaux et centres sanitaires. Amnesty International avait obtenu ce résultat suite aux études sur les raids aériens avant le cessez-le-feu en Syrie.

Ayant entamé une nouvelle fois leurs opérations aériennes après la fin du cessez-le-feu au nord d’Alep, le régime Assad et la Russie ont ciblé un hôpital et un dispensaire.  Selon l’employé d’Amnesty International Tirana Hassan, ces attaques ignorant le droit international tout en prenant pour cible les hôpitaux et leurs personnels signifient les éléments indispensables de la stratégie de cette guerre monstrueuse.  

Les hôpitaux, centrales électriques et installations d’eau potable figurent parmi les premières cibles des forces russes et du régime Assad. Leur objectif est sans doute d’obliger les habitants de la ville attaquée à la quitter. La création de la crise migratoire est considérée par ces forces comme une stratégie de guerre. Le fait qu’il n’y ait plus d’employés sanitaires dans la ville est la première raison pour laquelle les habitants, qui ont préféré rester chez eux malgré tout, abandonnent leur ville.

L’hôpital Al-Quds qui se trouve dans une zone contrôlée par les opposants à Alep, était exposé depuis quelques temps aux attaques de la Russie et du régime Assad. Ces attaques ont donné la mort à l’unique pédiatre de la ville Muhammed Vesim Muaz. Selon ses collèges médecins, le Dr. Muaz était une personne qui s’était voué à son peuple et qui éprouvait une profonde amitié envers ses patients. Il avait commencé à rester jour et nuit à l’hôpital en pensant qu’il pourrait y avoir à tout moment un cas d’urgence.   

L’une des victimes des attaques était Muhammed Ahmed qui est l’un des dix dentistes qui sont restés à Alep. Le Dr. Ahmed était une personne admirée tant par ses collègues que par le peuple. Il participait volontairement aux activités réservées aux enfants. Il essayait de leur montrer le moyen de protéger les dents en période de guerre.

Des centaines de médecins ont été tués en cinq ans de guerre en Syrie. Selon une étude de l’agence appelée les Médecins Pour les Droits de l’Homme, la guerre syrienne a donné la mort à au moins 730 médecins en cinq ans. Comme l’indique Amnesty International, les attaques contre les hôpitaux et le personnel sanitaire ne sont pas faites involontairement. Il n’y a nul doute que ces attaques sont lancées intentionnellement. Un jour après le bombardement de l’hôpital Al-Quds, un centre médical fréquenté par plus de 2.000 personnes par mois est attaqué.

Le cessez-le-feu mis en vigueur en mars n’avait pas réussi à faire cesser entièrement les conflits. Mais il avait été possible pour le peuple syrien de respirer un moment. Le cessez-le-feu n’est aujourd’hui plus valable dans la grande partie du pays y compris le nord d’Alep. Les affrontements ont repris. Il n’y a aucun espoir de paix à l’horizon. Pour que cela soit possible, les Etats-Unis doivent faire usage de tous les atouts contre la Russie. Bien évidemment les Russes doivent aussi faire pression sur le régime Assad. Si les Russes stoppent le bombardement et forcent le régime Assad à agir de la sorte, le cessez-le-feu qui sera respecté dans tout le pays facilitera la poursuite de discussions constructives et réduira dans une certaine mesure les pertes en vie humaine.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/3UVYRe
Share.

About Author