Le premier maire musulman de la très cosmopolite capitale britannique, Londres

0

Les Londoniens auront le choix entre le fils d’un milliardaire, le conservateur Zac Goldsmith, et celui d’un chauffeur de bus pakistanais, le travailliste Sadiq Khan, pour succéder au charismatique Boris Johnson à la tête de leur ville le 5 mai.

Londres, Sadiq Khan, 45 ans, mène la course assez confortablement, selon les sondages.

« Sadiq Khan est sur la bonne voie pour l’emporter », estime Laurence Janta-Lipinski, de l’institut YouGov. Sa dernière enquête d’opinion donne onze points d’avance au député de Tooting, un quartier populaire du sud de Londres.

S’il l’emporte, il deviendrait le premier maire musulman de la très cosmopolite capitale britannique, mais aussi d’une grande capitale européenne.

Une particularité qui n’a pas l’air d’émouvoir les 5,6 millions de Londoniens appelés aux urnes mais que Zac Goldsmith, 41 ans, a pris pour cible pour tenter de refaire son retard.

Le député de Richmond, arrondissement résidentiel du sud-ouest de la capitale, s’évertue depuis des semaines à convaincre que Sadiq Khan, ancien avocat des droits de l’Homme, a des affinités avec les extrémistes islamistes. Uns accusation relayée par le Premier ministre David Cameron.

La stratégie, jugée « minable » et « désespérée » par le camp Khan, pourrait bien se révéler contreproductive, estime Tony Travers, professeur à la London School of Economics (LSE).

« Khan est clairement un musulman moderne et progressiste. Si ses adversaires s’aventurent trop sur ce terrain (de la religion, ndlr), ils risquent un retour de bâton », estime-t-il. AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/dUskNL
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.