Manifestation à Ankara après l’exécution du chef de la Jamaat-e-Islami au Bangladesh

0

L’exécution, pour « crimes de guerres« , annoncée mardi du chef de la Jamaat-e-Islami au Bangladesh, Motiur Rahman Nizami, a provoqué de vives réactions, mercredi matin, devant le siège de l’ambassade de Bangladesh à Ankara.

Un groupe composé des membres de l’Association de jeunesse anatolienne (AGD), de la Fondation humanitaire turque pour les Droits Humains et les Libertés (IHH) et de l’Association de Bienfaisance et de Solidarité (CANSUYU) a protesté, ce matin, l’exécution du leader de la Jamaat-e-Islami.

Il ressort d’une Déclaration commune, dont lecture a été faite, par le directeur de la section d’Ankara de l’AGD, Hasan Kahraman, que « la décision d’exécution de Nizami est contraire à la loi et les politiques de pression, de découragement et d’assimilation appliquées contre le peuple de Bangladesh et les membres de la Jamaat-e-Islami, n’apporteront pas la paix dans ce pays ».

Pendu mardi à l’âge de 72 ans, Motiur Rahman Nizami, avait été emprisonné par les autorités depuis 2010. Il avait été nommé chef de la Jamaat-e-Islami en 2000 et occupé le poste de ministre entre les années 2001 et 2006.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/HII4zP
Share.

About Author