Syrie: 28 morts dans des frappes sur un camp de déplacés, deuxième jour de trêve à Alep

0

Au moins 28 civils ont péri, selon une ONG, dans des frappes aériennes sur un camp de déplacés en Syrie, alors qu’une trêve temporaire, qui entrait vendredi dans sa deuxième journée, était respectée à Alep.

Le camp d’al-Kammouna, situé dans la province d’Idleb (nord), près de la Turquie, où avaient trouvé refuge des familles ayant fui les combats dans la région voisine d’Alep, a été frappé jeudi par des raids aériens, ont annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) et des militants.

Le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, n’était pas en mesure de dire quel pays était responsable de ces frappes.

Vingt-huit civils ont été tués et une cinquantaine blessés, selon l’OSDH.

Mamoun al-Khatib, directeur de l’agence de presse Shahba Press, basée à Alep et favorable aux rebelles, a accusé le pouvoir du président Bachar al-Assad.

« Deux avions du régime ont tiré quatre missiles sur le camp, deux sont tombés tout près, provoquant un mouvement de panique, et deux autres à l’intérieur, où une dizaine de tentes ont pris feu », a affirmé ce militant.

Il n’était pas possible de vérifier ces accusations. Le ciel de la Syrie est parcouru par les appareils du gouvernement, par ceux de la Russie et par ceux de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/wDyrPg
Share.

About Author