Turquie: Le Parlement européen exige le respect des critères de l’UE pour l’exemption de visas

L’Union européenne (UE) devrait veiller au respect de ses critères en vue de la libéralisation des visas pour les ressortissants turcs sans que la Turquie ne fasse l’objet d’une discrimination ou bénéficie d’un « traitement préférentiel », a estimé le Parlement européen.

La commission des libertés civiles du Parlement, réunie en marge de de la séance plénière à Strasbourg, a fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de l’exemption de visas, avant même que la Turquie respecte tous les 72 critères, dont la modification de sa législation antiterroriste.

Les députés de la commission ont également dit être sceptiques sur l’accord conclu le 18 mars entre l’UE et la Turquie sur la question des réfugiés, qui a permis l’accélération de la libéralisation des visas, sans s’appuyer pourtant sur un fondement juridique.

Le Parlement européen débattra par ailleurs de la libéralisation des visas pour les ressortissants turcs mercredi en séance plénière, avant de rendre son avis sur la décision finale. Le Parlement avait déjà fait savoir que le sujet ne serait traité qu' »après que tous les critères aient été respectés » et qu’il reçoit de la part de la Commission européenne « une garantie écrite du respect de l’ensemble des critères ».

La Commission européenne avait pourtant fait savoir pour sa part que la Turquie respectait d’ores et déjà la quasi-totalité des critères, soit 67 sur 72. Dans son rapport présenté le 4 mai, la Commission avait ainsi proposé l’exemption de visas, « étant entendu que les autorités turques respecteront, de toute urgence et comme elles se sont engagées à le faire le 18 mars 2016, les critères restants ».

AA

Partager cet article? https://turquie2023.com/I9HXhi