L’Egypte referme le passage de Rafah après une ouverture exceptionnelle de deux jours

0

Les autorités égyptiennes ont refermé le passage de Rafah, sur la frontière avec la Bande de Gaza, vendredi, après l’avoir ouvert exceptionnellement pendant deux jours dans les deux sens, pour les cas humanitaires, et pour permettre le retour des personnes bloquées à l’étranger.

L’autorité des postes frontaliers du ministère de l’Intérieur à Gaza, (dirigée par « Hamas« ) a indiqué, dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, que « les autorités égyptiennes ont refermé le passage, vendredi à l’aube, après l’avoir ouvert pendant deux jours pour autoriser la sortie des cas humanitaires et le retour des personnes bloquées [à l’étranger]. »

739 malades et étudiants disposant de permis de séjour et de passeports étrangers, ont quitté la Bande de Gaza au cours des deux derniers jours, tandis que 1220 Palestiniens qui étaient bloqués du côté égyptien sont revenus dans le secteur, a indiqué la même source.

L’instance des postes frontaliers a appelé les autorités égyptiennes à ouvrir le passage de Rafah de façon permanente, et de permettre ainsi à environ 30 mille cas humanitaires enregistrées par le ministère de l’Intérieur (du secteur), de se rendre à l’étranger.

Les autorités égyptiennes ont ouvert exceptionnellement, mercredi et jeudi, le passage de Rafah dans les deux sens, aux cas humanitaires.

Reliant la Bande de Gaza à l’Egypte, le point de passage de Rafah est fermé quasi-totalement par les autorités égyptiennes depuis le mois de juillet 2013, date de la destitution par l’armée du président Mohamed Morsi.

Le point de passage terrestre de Rafah représente l’unique accès, échappant au contrôle israélien, des Palestiniens de Gaza vers l’extérieur.

Depuis la destitution de l’ex-président égyptien, Mohamed Morsi, par l’armée, en juillet 2013, l’Egypte a gardé le point de passage de Rafah fermé la majorité du temps, sauf lors de cas exceptionnels et pour des périodes de temps limitées.

La fermeture de ce passage a aggravé la situation humanitaire et les conditions de vie difficiles des quelques 1,9 million d’habitants de la Bande de Gaza qui subissent, depuis 2007, un blocus imposé par Israël.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/dBLRky
Share.

About Author