Assertions arméniennes sur les incidents de 1915 à l’agenda de Kalin

0

Le porte-parole de la présidence Ibrahim Kalin a déclaré que parler d’un génocide sans s’appuyer sur un document historique et juridique était une exploitation politique.

M. Kalin a évalué les sujets à l’actualité lors d’une conférence de presse tenue au Palais présidentiel.

Rappelant que les assertions arméniennes sur les incidents de 1915 étaient systématiquement portées à l’actualité, M. Kalin a affirmé que ces assertions seraient votées le 2 juin au Parlement fédéral allemand.

Soulignant qu’il n’avait encore vu le texte en question, M. Kalin s’est exprimé en ces mots :” Parler de ce sujet sans avoir un document historique et juridique, c’est une exploitation politique”.

En ce qui concerne l’appel à la formation d’une commission conjointe du président de la République Recep Tayyip Erdogan, lancé lorsqu’il était Premier ministre, M. Kalin s’est expliqué comme suit : “ Malheureusement ni l’Arménie ni les pays soutenant les thèses arméniennes n’ont rendu une réponse. Une telle commission pourrait exposer objectivement ce qui avait été vécu lors de la période allant jusqu’au processus de 1915. Notre appel est toujours valable. La clarification des incidents vécus à cette époque sera un important acquis pour les citoyens de la République de Turquie, nos citoyens arméniens, l’Arménie et la diaspora arménienne”.

Rappelant que les incidents de 1915 signifiaient un drame commun et la déportation, une vérité non-reniable, M. Kalin a accentué qu’il était nécessaire de prendre en main cette question d’une optique juste.

Le porte-parole de la présidence a également ajouté que ceux qui sont derrière ces initiatives suscitaient des interrogations en se mettant à dos 3 millions de personnes d’origine turque en Allemagne et tous les Turcs et musulmans en Europe.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/GzDf3P
Share.

About Author