Ban Ki-moon exhorte l’Egypte et Israël à garantir la liberté de circulation pour les Gazaouis

0

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exhorté l’Egypte et Israël, à «garantir la liberté de circulation» pour les Palestiniens depuis et vers la Bande de Gaza.

C’est ce qu’a déclaré le porte-parole de Ban Ki-moon, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse tenu mercredi au siège de l’ONU à New York, indiquant que le secrétaire général de l’ONU souhaiterait que «les points de passages soient ouverts de manière totale et permanente».

«Nous voulons que la situation humanitaire déplorable à Gaza s’améliore, notamment celle des élèves et des malades palestiniens qui ont besoin de sortir de la Bande de Gaza pour se soigner et pour étudier», a ajouté Dujarric.

«Nous saluons l’ouverture, pour deux jours, du point de passage terrestre de Rafah, par l’Egypte, après une longue période de fermeture. Le poste était resté fermé pendant 85 jours d’affilée, une période record depuis 2007», a-t-il dit.

Le point de passage terrestre de Rafah représente l’unique accès, échappant au contrôle israélien, des Palestiniens de Gaza vers l’extérieur.

Depuis la destitution du président égyptien, Mohamed Morsi, par l’armée, en juillet 2013, l’Egypte a gardé le point de passage de Rafah fermé la majorité du temps, sauf lors de cas exceptionnels et pour des périodes de temps limitées.

La fermeture de ce passage a aggravé la situation humanitaire et les conditions de vie difficiles des quelques 1,9 million d’habitants de la Bande de Gaza qui subissent, depuis 2007, un blocus imposé par Israël.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/KvSzPX
Share.

About Author