La nouvelle vision de la Turquie (19)

0

On dit que le fameux romancier russe L. Tolstoy disparaissait de temps en temps lorsqu’il jouait avec ses frères quand il était petit. On raconte qu’il était toujours dernier dans les jeux de course. Quand ses frères lui demandaient où il était passé, il leur répondait qu’il cherchait « la branche verte ».

La branche verte était un talisman qui passait dans des histoires qui lui étaient racontées et qui sauverait l’humanité et apporterait le bonheur et la paix. C’est cette baguette magique qu’il voulait trouver.

En tant que philosophe qui passa son temps à réfléchir sur le sort de l’humanité, il était lui aussi curieux de savoir comment les hommes pouvaient cohabiter.

Ce ne sont pas les conditions qui poussent l’homme à cohabiter. L’union est une situation naturelle et il s’avère évident qu’il s’agit d’une obligation dans les temps modernes.

Lorsque vous supposer que la cohabitation est une situation naturelle, votre position et comportement envers un autre seront différents que si vous pensiez qu’il s’agissait d’une obligation.

Mes sentiments envers une personne que je dois supporter et ceux envers une autre qui est de la même origine que moi et qui vient me compléter, sont totalement différents.

Les Etats-nations ont établi un mécanisme politique qui envisage une cohabitation obligatoire légale. Les structures politiques fondées uniquement sur une perception collective, ont donné beaucoup de souffrances aux hommes.

Après la progression du nationalisme, il est devenu impossible de définir « l’autrui » qui n’appartient pas à une ethnicité. C’est pourquoi chaque projet politique se doit de résoudre les problèmes ethniques.  

La cohabitation est un art. C’est un projet qui peut être réalisé par la politique. La première étape du parcours qui puisse apporter ce moyen passe par un retour en soi. L’homme remarque son existence lorsqu’il touche un autre.

On ignore si Tolstoy a pu trouver ou non ce talisman, mais ce qui est sûr c’est que nous en avons aujourd’hui besoin plus que jamais. Car même si la globalisation entraine l’uniformisation dans le monde entier, les transports et la communication qui n’ont aucune limite, font progresser le multiculturalisme. Les différences qui existent aujourd’hui dans le monde, doivent se transformer en une notion que nous devons affronter tous les jours au lieu de susciter un intérêt intellectuel.  

La Turquie est un pays qui est capable de contribuer à ce nouveau monde par son patrimoine historique et sa vision.

Car la Turquie a une structure un peu différente du pluralisme qu’on voit dans le monde moderne. La grande partie des pays qui ont aujourd’hui des différences dans leur territoire, ont pu les obtenir suite aux flux migratoires qui ont suivi l’industrialisation. Mais la Turquie possède une structure qui renferme historiquement ces différences.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/GkPDf0
Share.

About Author