«Le poème de Böhmermann sur Erdogan dépasse les limites de la liberté d’expression»(député allemand)

0

Le député CDU (Union chrétien-démocrate d’Allemagne), Detlef Seif a fait savoir que le poème où le comédien Jan Böhmermann insulte le président Recep Tayyip Erdogan, dépassait les limites de la liberté d’expression.

Intervenant pendant la session sur l’insulte selon le Code pénal, Detlef Seif a fait savoir que le poème de Böhmermann contenait des expressions nuisant à l’honneur d’une personne et que c’était au tribunal de se prononcer s’il s’agit d’une insulte ou non.

Réagissant aux opinions des certains députés d’opposition qui ont demandé que le poème soit évalué dans le contexte de la liberté d’expression, Seif a dit :

« C’est quelque chose que je ne voulais pas faire mais je vais lire ce poème pour qu’on comprenne ce qui a été écrit ». Il a ensuite lu le poème en entier.

« Il y a ici des expressions qui visent directement l’honneur d’une personne. C’est le tribunal qui va maintenant se prononcer si c’est de la liberté d’expression ou de presse » a-t-il déclaré.

Le même député a fait savoir que l’autorisation de la chancelière allemande Angela Merkel pour une poursuite judiciaire contre Böhmermann à la demande de la Turquie et selon l’article 103 du Code pénal, est une décision juste.

Seif s’est également prononcé sur la demande de suppression de l’article 103 qui régit la pénalisation de l’insulte contre des leaders étrangers et précisé que même si la loi était supprimée le procès contre Böhmermann ne serait pas classé sans suite.

Le député a fait savoir que le chef d’Etat turc avait également porté plainte à titre individuel contre Böhmermann selon l’article 185 du Code pénal pour insulte.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/qosX2N
Share.

About Author