L’économie turque émergente (19)

0

Comme nous l’avions évoqué dans nos programmes précédents, le développement du secteur bancaire est un sujet important pour les pays développés. Le secteur bancaire est l’élément initial pour la hausse des épargnes et des investissements. Les banques aident les citoyens à valoriser leurs épargnes ainsi que les investisseurs à bénéficier de prêts. Le développement du secteur bancaire et son ouverture à la concurrence rapportent un meilleur service et des taux de revenus élevés pour les citoyens,  ainsi que des prêts à faible taux d’intérêts à longue échéance pour les investisseurs. Par ailleurs, grâce aux produits bancaires comme les cartes de crédit, le paiement sans contact et le système bancaire en ligne, le volume commercial des pays s’accroit encore plus.

La Turquie est un des pays où le secteur bancaire a montré un important développement. Le fait que les banques turques aient surmontées la crise mondiale de 2008 avec de simples dommages, et qu’elles aient montré une bonne performance par la suite, ont attiré de nombreux investisseurs étrangers. D’autre part, du fait que l’économie turque abrite un important potentiel avec son économie en croissance, les investisseurs étrangers cherchent à obtenir une licence pour ouvrir des agences bancaires en Turquie. Parmi les banques déployant des efforts dans ce sens ces derniers temps, se trouve une des plus grandes banques du monde. D’après l’Agence de régulation et de contrôle bancaires, Bank of China, – 7e plus grande banque du monde et 2e de Chine,- a obtenu l’autorisation d’œuvrer dans le secteur bancaire turc. ICBC, également une des plus grandes banques chinoises, avait commencé ses activités l’année dernière en Turquie en achetant des actions de Tekstil Bank. « Le potentiel d’investissement de la Turquie ainsi que son économie stable accroissent l’intérêt porté par les banques étrangères à la Turquie » avait déclaré le vice-Premier ministre Mehmet Şimşek. Étant la banque chinoise menant le plus d’activités à l’échelle internationale, Bank of China poursuivait ses activités en Turquie depuis 2011 via un office de représentation. Du point de vue de son capital, c’est la 7e plus grande banque du monde et elle se classe au 59e rang de la liste « Global 500 » classifiant les 500 plus grandes entreprises du monde. 

En résumé, le développement du secteur bancaire des pays assure un service de meilleure qualité aux citoyens et aux investisseurs, avec un coût plus bas. Ceux qui épargnent obtiennent ainsi un meilleur service et revenu, tandis que les investisseurs obtiennent des prêts à longue échéance et faible taux d’intérêt. C’est pourquoi, le secteur bancaire aide à la croissance économique du pays et à la hausse des investissements. Avec son économie émergente, la Turquie a un secteur bancaire qui se développe rapidement et dont le potentiel est élevé. Sorti presque indemne, voire même renforcé, de la crise financière mondiale de 2008, le secteur bancaire attire l’attention de nombreux investisseurs étrangers. Avec le commencement des activités et de la récolte de dépôts bancaires par Bank of China, le niveau de concurrence et de qualité des services dans le secteur bancaire sera plus élevé. Le niveau de prospérité des citoyens augmentera en parallèle de l’économie du pays.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/VILQHz
Share.

About Author