Erdogan: « Il faut rendre le Conseil de Sécurité plus juste »

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a encore une fois appelé les Nations Unies (ONU) et la communauté internationale à réformer le Conseil de Sécurité pour le rendre plus juste.

Le Président turc s’est exprimé, lundi, lors de la table ronde «Leadership pour empêcher et mettre fin aux conflits», organisée dans le cadre du Premier Sommet Humanitaire Mondial qui se tient, le 22 et 23 mai, à Istanbul en Turquie.

«Plus que jamais, le monde a besoin d’un Conseil de Sécurité de l’ONU qui travaille dans le cadre des valeurs de la justice, de la transparence et de la rapidité et qui peut rendre des comptes. Il est urgent de réformer le Conseil de Sécurité. Nous [la Turquie] soutiendrons les propositions visant à réduire le champ d’utilisation du veto par les cinq membres permanents [du Conseil] », a-t-il dit.

Par ailleurs, le chef de l’Etat turc a appelé la communauté internationale à soutenir davantage la Turquie dans ses efforts pour l’accueil des réfugiés syriens et irakiens.

«La Turquie mène aujourd’hui des actions d’aide humanitaire et de développement, dans plus de 140 pays. Nous attendons que ce poids soit plus justement partagé», a-t-il dit.

« Nous invitons les pays donateurs à assouplir leurs approches en matière d’aide humanitaire et de développement humain. Nous soutiendrons toutes les initiatives en faveur de l’acheminement sécurisé des aides humanitaires et combattrons l’instrumentalisation de ces aides par les organisations terroristes pour acquérir une légitimité auprès de la communauté internationale », a-t-il encore expliqué.

Recep Tayyip Erdogan a invité chacun des pays présents au Sommet ainsi que les institutions internationales à soutenir les mesures proposées lors du Sommet et à respecter ses engagements.

Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, et la Chancelière allemande, Angela Merkel, sont également intervenus lors de cette table ronde.

« Nous sommes ici, pour construire la justice, l’espoir et l’architecture d’un avenir commun », a déclaré, Ban Ki-moon, le Secrétaire Général des Nations-Unies, ce lundi, lors de la session d’ouverture du Sommet Humanitaire Mondial, au palais des Congrès d’Istanbul.

« Aujourd’hui, nous avons besoin plus que jamais, de l’action humanitaire mondiale » a-t-il affirmé en poursuivant : « Près de 130 millions de personnes sont dans une situation de besoin pour rester en vie. Les besoins sont arrivés à un degrés sans pareil depuis la seconde Guerre mondiale. »

Affirmant que les sujets à traiter lors du Sommet, ont été choisis après des consultations faites avec 23 000 personnes provenant de 50 pays différents, Ban Ki-moon a ajouté: « C’est dans ce contexte englobant que nous réalisons le Sommet Humanitaire Mondial. »

« Ce Sommet a un rôle très important. Les personnes touchées par les crises sont en attente d’actions humanitaires », a-t-il lancé.

« Suivant ces deux jours [de Sommet], le monde attend de nous d’avoir une position ferme sur: Premièrement, nous devons agir davantage pour la résolution des conflits. Deuxièmement, la question de la protection des civils. Les civils sont confrontés à des attaques sans pareilles, il est l’heure aujourd’hui de défendre les droits de l’Homme. Troisièmement, nous ne devons abandonner personnes. Nous devons trouver une solution pour les personnes déportées de leur pays et trouver plus de fonds et à plus long terme », a-t-il dit.

« Par ailleurs, les organisations doivent travailler davantage ensemble afin de répondre aux besoins des millions de personnes en situation de crise. Enfin, nous devons refermer l’écart qu’il y a entre les fonds d’aides humanitaires » a-t-il ajouté.

« Pour certaines personnes l’argent, le succès, la force peuvent être très importantes mais nous, nous sommes ici, pour construire la Justice, l’espoir et l’architecture d’un avenir commun. Nous formons ensemble une seule humanité et nous partageons nos responsabilités. Nous devons agir, non seulement pour que les personnes restent en vie, mais aussi pour qu’elles puissent avoir une vie honorable », a-t-il conclu.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/JoBMEB