De Mistura : Pas de reprise des pourparlers syriens avant deux semaines

L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a informé les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies jeudi soir, lors d’une réunion à huis-clos, que « les pourparlers de paix syriens ne pourront reprendre avant deux ou trois semaines», selon des diplomates de l’ONU.

Les diplomates ont affirmé que de Mistura, qui s’est adressé, jeudi, aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU, n’a pas fixé de nouvelle date pour les pourparlers, se contentant d’indiquer qu’ils ne pourront pas reprendre avant deux ou trois semaines.

De son côté, la délégué permanente de Washington à l’ONU, Samantha Power, a déclaré, au terme du témoignage de Staffan de Mistura : « la Russie et les pays qui soutiennent le régime (syrien), doivent contribuer à faire parvenir des aides aux civils ».

« De toute évidence, la violence a augmenté au cours du mois dernier [avril] », a déclaré la déléguée américaine, soulignant que « les dangers encourus par l’accord de cessation des hostilités sont dans une large mesure du fait du régime syrien et de ses alliés ».

En ce qui concerne le rôle de la Russie dans la cessation des hostilités en Syrie, l’ambassadeur des États-Unis a déclaré: «Moscou doit faire pression sur le régime d’al-Assad, pour qu’il observe la cessation des hostilités, et mette fin à ses bombardements contre des civils innocents». (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/U9IpCO