Suisse: des élèves musulmans obligés de serrer la main de leurs enseignantes

Deux élèves musulmans d’un collège proche de Bâle en Suisse auront l’obligation de serrer la main de leurs enseignants, y compris les femmes, alors qu’ils refusaient cette pratique courante dans les écoles suisses en raison de leur religion.

L’affaire, qui fait grand bruit en Suisse, a débuté après la révélation début avril par les médias alémaniques de la dispense accordée depuis la rentrée par l’école secondaire de Therwil à deux élèves syriens de 14 et 15 ans, qui refusaient de se plier à la coutume et de serrer la main des enseignantes au début et à la fin des cours.

Cette dispense avait provoqué un tollé dans le pays, obligeant les autorités à mener une expertise juridique.

Selon la décision annoncée mercredi par le canton de Bâle-Campagne, « une enseignante peut exiger la poignée de main ».

Si les élèves continuent à refuser de le faire, les parents risquent un avertissement, voire une amende pouvant aller jusqu’à 5.000 francs suisses (4.521 euros).

L’école concernée a fait part de « son soulagement », ajoutant qu’elle va supprimer la dispense provisoire et que la famille des deux adolescents a été informée.

Pour la Direction cantonale de l’instruction publique, qui a mené l’expertise juridique, « l’intérêt public concernant l’égalité entre femme et homme aussi bien que l’intégration de personnes étrangères l’emportent largement sur la liberté de croyance des élèves ».

En outre, poursuit-elle, en cas de dispense, « les enseignant(e)s et les autres élèves se trouvent impliqués dans une pratique religieuse qui ne leur appartient pas ».

La Suisse compte environ 350.000 musulmans sur une population de quelque 8 millions dont 2 millions d’étrangers.

AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YyM2yC