Washington dément fournir des armes au YPG en Syrie

Le commandant Steve Warren, porte-parole de la coalition internationale formée contre Daesh sous l’égide des Etats-Unis, a qualifié ‘d’inconvenable’ que les soldats américains en Syrie arborent le soi-disant insigne du YPG. Toutefois, Washington soutient toujours le YPG.

Le département d’Etat américain, a démenti avoir fourni des armes au YPG, la branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, en réaction à des photos diffusées sur les réseaux sociaux, montrant des combattants du mouvement portant des armes de fabrication américaine.

Le porte-parole du département d’Etat américain, Mark Toner, a déclaré, jeudi, lors d’un point de presse à Washington : «Nous leur fournissons des conseils et de l’assistance, mais l’aide ne signifie pas nécessairement la fourniture d’armes ».

D’autres photos avaient également montré des soldats américains arborant des insignes du YPG. A cet égard, le porte-parole du département de la Défense, Peter Cook, a, pour sa part, considéré : «Quand ils [les soldats américains] opèrent dans certaines zones, ils tentent de s’intégrer dans la communauté afin d’assurer leur protection et renforcer leur sécurité. »

« Nos troupes ont besoin de prendre les mesures nécessaires pour mener à bien leur mission et se protéger », a-t-il déclaré, jeudi, lors d’un point de presse au Pentagone, à Washington.

Cependant, Cook a refusé de commenter les photos diffusées sur Internet ou de confirmer l’endroit où elles ont été prises, « afin de préserver la sécurité des troupes américaines », a-t-il dit.

Interpellé par un journaliste sur l’origine des armes américaines utilisées par le YPG dans ses combats contre Daech, Toner a indiqué : « Beaucoup d’armes sont abandonnées dans de nombreuses zones libérées, de sorte qu’il est difficile de déterminer l’origine de tel équipement ou de tel autre. Nous n’avons pas d’image claire sur la question ».

En dépit des objections de la Turquie, Washington considère l’YPG, branche armée du Parti de l’union démocratique kurde syrien (PYD), comme un partenaire dans la lutte contre l’organisation terroriste Daech, mais nie lui fournir des armes.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a sévèrement critiqué les soldats américains qui portent le soi-disant insigne de l’organisation terroriste PYD au cours de l’opération menée pour la libération de Raqqa occupée par un autre groupe terroriste Daesh.

« Notre réponse à ceux qui disent qu’ils ne considèrent pas le YPG comme ces groupes terroristes est la suivante : « C’est un deux poids deux mesures et de l’hypocrisie » a-t-il déclaré, jeudi, à Antalya.

Mevlut Cavusoglu, a proposé aux soldats américains déployés en Syrie de porter les insignes d’autres organisations terroristes que le PYD.

avec AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/X8yqvt