Erdogan: « Le fait que Poutine puisse sacrifier les relations avec la Turquie prête à réflexion »

Le président Erdogan a réalisé une conférence de presse à l’aéroport Adnan Menderes au préalable de sa tournée en Afrique qui durera 3 jours.

Le leader russe Vladimir Poutine avait déclaré dernièrement vouloir améliorer les relations avec la Turquie à condition que le premier pas dans ce sens soit effectué par la Turquie.

Prenant en considération cette déclaration, le président Erdogan a évalué les relations turco-russes :

« J’ai du mal à comprendre quel genre de premier pas on attend de nous. En tant que Turquie, nous ne sommes pas un pays assis sur « la chaise d’accusé ». Et ce n’est pas nous qui souhaitons couper les relations avec la Russie.

D’autre part, le fait que nos relations avec M. Poutine qui étaient à un niveau important, comme deux bons amis, soient arrivées à ce stade ou qu’il puisse sacrifier un pays comme la Turquie en raison de la faute (violation de l’espace aérien turc) commise par un pilote (russe), prête à réflexion.

Je suis d’avis que nous devons, avec la Russie, déployer des efforts pour redévelopper les relations et les porter à un niveau différent. J’espère que ce problème sera franchi le plus tôt possible et que la Turquie et la Russie continueront de réaliser les démarches entreprises ces 10 dernières années. »

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LRE3b3