France: La SNCF paralysée par une grève illimitée

Le réseau ferré français est paralysé à partir de ce mercredi par une grève illimitée dans le cadre des protestations contre la loi Travail, en cours par intermittence depuis mars dernier.

La grève, entrée en vigueur à quelques jours du coup d’envoi de l’Euro 2016 à Paris, entraîne de fortes perturbations sur les grandes lignes nationales ainsi que celles desservant la région parisienne.

La SNCF a annoncé ce matin que seulement 60% de ses trains à grande vitesse (TGV) sont maintenus alors que la moitié des trains express régionaux (TER) et deux-tiers des Intercités ont été supprimés.

La grève, respectée par les trois principaux syndicats de la SNCF (CGT, UNSA, SNCF-SUD) touche en particulier la ligne à bas coût de la compagnie ferroviaire (Ouigo) et les lignes Nord et Atlantique, avec seulement près de la moitié des trains maintenus pour la journée.

En Ile-de-France, le mouvement social entraîne de fortes perturbations sur les lignes reliant les banlieues à Paris intra-muros. Alors que le RER A est épargné par la grève, seulement un train sur 3 circule sur les RER B, D et E et 4 trains sur 10 sur les RER C.

A l’international, les trains d’Eurostar assurant la liaison entre la France et la Grande-Bretagne sont maintenus. Seulement 40 % des trains Elipsos desservant l’Espagne et un tiers des trains SVI desservant l’Italie assurent le trafic.

D’autre part, l’étendue du mouvement social sera plus élargie à partir du 2 juin, notamment par la grève dans les ports et docks de France et à la RATP, gérant des transports en commun en Ile-de-France. La mobilisation dans les ports et docks devrait rester en vigueur au moins 24 heures alors que celle concernant les transports en commun de la région parisienne sera illimitée. Les perturbations sur le trafic ne seront connues que jeudi, le premier jour de la grève.

Le transport aérien, jusqu’ici épargné par la mobilisation autour de la loi Travail, sera, lui aussi, touché cette fois-ci par la grève, entre le 3 et 5 juin. Plusieurs syndicats de l’aviation civile ont déposé un préavis de grève dont les effets se feront ressentir essentiellement dans les aéroports de Paris. L’impact de la mobilisation n’est pas connu à l’heure actuelle, pourtant l’USAC-CGT, premier syndicat de l’aviation civile, estime une suppression de près de 50% des vols ce weekend.

L’aviation civile devrait connaître de nouvelles perturbations courant le mois de juin, notamment par la grève des pilotes d’Air France. La SNPL, premier syndicat des pilotes d’Air France, a fait voter le principe d’une grève « d’une durée cumulée supérieure à 144 heures », donc au moins de six jours. Les dates de grève n’ont pas encore été arrêtées par le syndicat.

La vague de grève, qui ne cesse de croître depuis mars, risque cette fois-ci de perturber l’Euro 2016, dont le coup d’envoi sera donné le 10 juin à Paris. Outre les grèves à la SNCF, et à la RATP, potentiellement reconductibles pendant le championnat européen, une nouvelle grève générale et nationale est attendue le 14 juin, seulement quelques jours après l’examen de la loi Travail par le Sénat.AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/xSgnLS