Syrie: Les forces russes continuent à cibler les hôpitaux à Idlib

Les forces russes continuent à cibler les hôpitaux à Idlib dans le nord-est de la Syrie.

Les chasseurs russes ont bombardé les hôpitaux «al-Watani» et «Ibn Sina» à Idlib, lundi soir. Ces frappes ont confirmé le fait que les forces russes ciblent intentionnellement les hôpitaux en Syrie.

Moscou avait annoncé, le 14 mars dernier, retirer la majorité de ses forces en Syrie.

Depuis huit mois, les forces russes ont visé plusieurs hôpitaux à Alep, Idlib, Lattaquié et Dara, zones contrôlées par les opposants. Dans ces régions, 24 hôpitaux ont été bombardés, dont onze ont été totalement détruits.

Les dernières frappes à Idlib ont fait 23 morts et 35 blessés.

L’attaque des forces russes contre les écoles, les hôpitaux, les mosquées et les boulangers rappelle la tactique de «dilution civile» qu’elles avaient appliquée en Tchétchénie.

Les combattants tchétchènes ne pouvaient pas être vaincus par les forces terrestres, c’est pourquoi la Russie a ciblé les civils. Les habitants des zones de combat avaient été forcés à se déplacer.

Maintenant, la Russie soutient les troupes terrestres du président syrien Bachar al-Assad. Elle cherche ainsi à exercer une pression physique et psychologique sur les habitants, pour qu’ils cessent de soutenir les combattants locaux.

Le déplacement des civils videra les zones critiques et les forces russes pourront intensifier leurs attaques aériennes.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/xsCIe4