Erdogan salue le rôle de l’Ouganda en Afrique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a salué, mercredi, le rôle de l’Ouganda dans le combat mené contre le virus Ebola et en faveur de la stabilité en Afrique.

Lors d’une conférence de presse au Palais présidentiel ougandais à Kampala, Erdogan a déclaré: «L’Ouganda s’est fortement investi dans les préoccupations concernant non seulement la région de l’Afrique de l’Est, mais également le continent africain en entier».

Le président turc est actuellement en tournée officielle de quatre jours qui passera par l’Ouganda, puis par le Kenya.

S’exprimant aux journalistes aux côtés du président ougandais Yoweri Museveni, Erdogan a déclaré que les techniques médicales développées par l’Ouganda ont permis de faire un «bond en avant» dans le combat contre le virus Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest entre 2013 et 2015, tuant plus de 11 000 personnes.

La Turquie avait fait don de 5 millions de dollars US pour aider la région dans ce combat sanitaire, a-t-il par ailleurs rappelé.

Erdogan a également salué l’engagement de l’Ouganda en Somalie où Kampala fournit des soldats à l’Union africaine (UA) dans l’objectif de lutter contre le groupe extrémiste somalien al-Shabab.

«Il s’avère que l’Ouganda est le premier pays qui fournit des ressources aux missions, contribuant ainsi de manière énorme au rétablissement de la paix et à la prospérité en Somalie» a-t-il affirmé.

«Comme résultat particulièrement fructueux de nos efforts conjoints, la Somalie est devenue un pays très différent de ce qu’il était il y a cinq à six ans » a estimé le Chef d’Etat turc.

«Nous n’avons jamais laissé la Somalie seule. Nous serons toujours à ses côtés. Les entreprises turques construisent des infrastructures en Somalie, aussi bien sanitaires qu’éducatives. Ce qui est important, c’est d’établir des contacts avec les pays les moins développés du monde» a souligné le président turc.

Erdogan a également fait part de son espoir de voir les prochaines élections en Somalie contribuer à la stabilité dans la région.

Le terrorisme demeure la principale menace sécuritaire en Afrique de l’Est, a-t-il ajouté, rappelant les difficultés de la Turquie depuis 35 ans dans ce contexte ; difficultés qui ont fait que le pays a «payé un prix élevé en contrepartie» et qui explique son engagement aux côtés des victimes du terrorisme.

Le racisme est un des «facteurs premiers qui semblent encourager le déclenchement du terrorisme» a-t-il également avancé durant la conférence de presse.

Le voyage d’Erdogan, qui est accompagné par 150 entrepreneurs turcs, se concentre sur l’établissement et le renforcement des liens économiques avec l’Afrique de l’Est.

Le président turc a assuré que son pays souhaite s’impliquer avec les nations africaines dans des «partenariats équitables, avec un respect mutuel et des scénarios gagnant-gagnant, chaque fois que possible».

La Turquie et l’Ouganda ont récemment signé des accords dans les domaines du tourisme, de la défense, du commerce et de l’éducation.

Mentionnant les 39 ambassades turques à travers le continent africain, Erdogan a assuré : «Nous attachons une grande importance à la prospérité, au développement, à la paix et à la sécurité de la région de l’Afrique de l’Est».

«Nous tentons d’apporter notre aide aux importants efforts des pays africains dans leur ensemble» a-t-il conclu.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/FydEyt