La crise sociale en France vire à la guerre d’usure

Grève illimitée des cheminots reconduite jeudi, mobilisation relancée dans d’autres transports et secteurs: la crise sociale en France vire à la guerre d’usure faute d’issue prévisible à huit jours de l’ouverture de l’Euro-2016 de football, le 10 juin.

La grève a été reconduite dans les transports ferroviaires tandis qu’un mouvement illimité doit débuter dans les transports parisiens. La direction ne prévoit que de faibles perturbations.

Côté ciel, le trafic sera légèrement perturbé, Air France a notamment annulé 10% des vols à l’aéroport parisien d’Orly et à Lille (nord), en raison d’une grève des contrôleurs aériens.

De nouvelles manifestations sont prévues en régions, notamment à Nantes et Rennes (ouest), Toulouse (sud-ouest) et Marseille (sud-est), ainsi qu’à Paris.

Alors que des grèves persistent aussi dans les raffineries, les ports, l’énergie, le syndicat contestataire CGT, en pointe depuis mars de la fronde contre une réforme du droit du travail, a assuré mercredi qu’il n’était « pas question de bloquer l’Euro », mais a accusé l’exécutif de refuser le dialogue.

Il a promis pour cette semaine « la plus forte mobilisation depuis trois mois », avant d’ajouter que « si le gouvernement, demain, dit +on discute+, il n’y a plus de grève ».

Mercredi, seuls trois à quatre trains régionaux sur dix et 60% des trains à grande vitesse (TGV) ont circulé, selon la Société nationale des chemins de fer (SNCF), qui a évalué à 17% la proportion de ses employés ayant arrêté le travail.AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/Y4zUB0