M. Celik redoute une approche de deux poids et deux mesures concernant la levée des visas

Le ministre turc pour les Affaires européennes, Omer Celik appelle l’Union Européenne (UE) à ne pas adopter une approche de deux poids et deux mesures concernant la levée des visas pour les Turcs.

Celik s’est exprimé sur son compte Twitter, jeudi. Il a commenté les relations entre l’UE et la Turquie qui se basent sur l’égalité et non pas sur la concurrence.

«Il ne devrait pas y avoir une approche de deux poids et deux mesures concernant la levée des visas pour les citoyens turcs à l’entrée de l’espace Schengen. Il serait irréaliste d’attendre que la Turquie change sa loi sur la lutte contre le terrorisme alors qu’elle subit des attentats terroristes», a-t-il déclaré.

Celik a souligné que le gouvernement turc est vigilant quant au maintien d’un équilibre entre la sécurité et la liberté des citoyens.

La crise migratoire a ajouté une nouvelle dimension aux relations et la visite effectuée par le président de la République, Recep Tayyip Erdogan à Bruxelles le 5 octobre 2015, a marqué un tournant.

La Turquie et l’UE coopèrent dans la lutte contre la migration illégale à travers la mer Egée.

Les deux parties avaient convenu, le 29 novembre dernier, au cours d’un Sommet à Bruxelles d’un accord portant suppression par l’Union en octobre 2016, du visa imposé aux ressortissants turcs, en contrepartie de la réadmission par la Turquie des migrants qui se sont rendus dans les pays de l’UE à partir de son territoire. La date de la levée du visa a été ensuite avancée au mois de juin 2016.

Ahmet Davutoglu, alors Premier ministre, avait demandé une aide financière à l’UE de six milliards d’euros au total.

«Si un des éléments [de la lutte contre la migration irrégulière: levée des visas, accord de réadmission et installation des migrants volontaires] est négligé, l’accord sera entravé. Ces éléments ne peuvent pas être traités séparément» a affirmé Celik.

Celik a conclu en affirmant que le gouvernement turc tient à appliquer les réformes de l’UE, dans le but aussi de développer les relations avec ce partenaire.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/5vLHNT