Erdogan : « L’Allemagne est le dernier pays dans le monde à nous parler de génocide »

Précisant que la Turquie n’avait rien à avoir honte dans son passé, le président Recep Tayyip Erdogan a appelé les politiciens allemands soutenant les assertions arméniennes erronées à ouvrir leur archives.

« Ceux qui portent la question arménienne à l’ordre du jour ont sur leurs mains le sang de millions d’innocents » a fustigé Erdogan avant de poursuivre :

« Je m’adresse à vous, les politiciens allemands ! Nous, nous avons ouvert toutes nos archives et elles restent ouvertes. Si vous êtes sincères, ouvrez également vos archives pour qu’on les étudie ensemble. Mais vous n’en avez pas le courage, car vous savez que dans ce cas, vous serez ridiculisés. »

Le président Erdogan a également critiqué la chancelière allemande Angela Merkel : « 3-4 jours avant, elle dit qu’elle fera son possible. Ce que tu (Angela Merkel) appelles ton possible, est de ne pas participer au vote ? Si tu étais honnête, tu aurais voté contre, comme la députée allemande. Et moi je t’aurais applaudi. »

« L’Allemagne doit premièrement redéfinir l’holocauste. Elle doit avant tout réétudier le massacre de Namibie » a souligné Erdogan tout en notant qu’une telle accusation de l’Allemagne, qui soutient des assertions arméniennes sans fondement, n’avait aucun sens.

Rappelant qu’il y avait 50.000 Arméniens non citoyens en Turquie, le président turc a indiqué que ces personnes n’étaient pas renvoyées dans leur pays comme le faisaient les Européens et qu’en plus de cela, la Turquie accueillait les migrants syriens.

« Soit vous résoudrez à juste titre les questions à l’actualité, soit la Turquie s’abstiendra de servir de barricades aux problèmes européens et vous laissera face à face avec vos propres problèmes » a averti Erdogan.

Dernièrement, le président turc a affirmé que la Turquie n’avait aucun problème avec les pays européens, tout en les appelant à « être honnêtes ».

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/QJcob2