France: annulation par sécurité de la braderie de Lille, une des plus importantes d’Europe

La braderie de Lille dans le nord de la France, l’une des plus importantes d’Europe et qui était prévue le premier week-end de septembre, est « annulée » dans un contexte de craintes d’attentat, a annoncé vendredi la maire de la ville, Martine Aubry.

« C’est un problème de responsabilité morale de la maintenir. Je pense donc qu’il faut suspendre la braderie de 2016 », a expliqué Mme Aubry. En 2015, la première braderie de France avait attiré près de 2,5 millions de visiteurs.

« Nous avons vraiment tout fait pour » accroître la sécurité, « mais il y a des risques que nous n’arrivons pas à réduire. C’est une décision douloureuse », a précisé la maire socialiste.

« A un moment, nonobstant nos passions, nos convictions, il faut dire stop à un modèle qui est dépassé par les exigences de sécurité », a pour sa part indiqué le préfet Michel Lalande, représentant de l’Etat dans la région.

La prochaine braderie de Lille devait se tenir le week-end du 3 et 4 septembre. Du samedi 14h00 (12H00 GMT) au dimanche 23H00 (21H00 GMT), ce devaient être « deux jours et une nuit de folie ! », soulignait la mairie sur son site internet, avec 10.000 vendeurs exposant sur 100 km de trottoirs.

Cette décision de suppression de la braderie à Lille s’ajoute à une série d’évènements festifs déjà annulés depuis l’attentat de Nice (sud-est) du 14 juillet qui a fait 85 morts et 434 blessés. Ce jour-là, un Tunisien avait fauché à bord d’un camion loué une foule venue assister au traditionnel feu d’artifice sur la Promenade des Anglais en bordure de mer.

AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/lHBaZP