L’Agence de Régulation Bancaire n’autorisera pas les banques de profiter de la situation financière

L’Agence de Supervision et de Régulation Bancaire en Turquie (BDDK) ne permettra pas aux banques de tirer profit de la situation financière actuelle en Turquie, a souligné, jeudi, le président de l’Agence, Mehmet Ali Akben.

Mehmet Ali Akben a déclaré, dans une interview accordée à l’Agence Anadolu, que « les banques ne seront pas autorisées à trier profit de la situation financière actuelle qui prévaut dans le pays, en matière de rappel des crédits déjà reçus ».

« Certaines banques ont baissé les taux d’intérêt des crédits immobiliers », a-t-il fait savoir.

« Pour que ces taux baissent davantage, il faut que les coûts baissent aussi et il faut prendre des mesures à l’échelle macroéconomique. Mais le sujet de coûts dépend selon les banques », a-t-il fait observer.

Rappelant que le niveau actuel des taux d’intérêt a plusieurs facteurs, Akben a estimé que la « première vague de baisse n’est qu’une introduction, et que la tendance continuera ».

Akben a ajouté que les crédits immobiliers tirés auparavant avec des taux d’intérêt élevés, pourront être restructurés avec cette vague de baisse, en faveur du consommateur.

Le chef de la BDDK a mis en garde les banques: «Permettez-moi d’être précis: Nous ne permettrons pas qu’elles rappellent les crédits avant leur délai prévu dans un esprit opportuniste. Nous prendrons des mesures contre ces applications. Nous invitons les débiteurs à déposer plainte pour que nous puissions examiner leur cas».

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/jBWNw9