Les exportateurs veulent privilégier la livre et le rouble dans les transactions avec la Russie

0

Le rapprochement Turquie-Russie après la rencontre de mardi 9 août entre les présidents Erdogan et Poutine est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par les entrepreneurs et exportateurs turcs qui vont à nouveau pouvoir se tourner vers le marché russe.

En quelques onze années, la part des échanges commerciaux réalisés avec les monnaies nationales respectives, la livre turque TL et le rouble russe, a été multiplié par dix, pour atteindre 8,1% des échanges totaux lors des six premiers mois de l’année 2016.

Les exportateurs turcs souhaitent encore renforcer cette part de paiement en monnaie nationale.

Le président de l’Assemblée des Exportateurs de Turquie (TIM), Mehmet Buyukeksi, a déclaré à l’Agence Anadolu, défendre les échanges commerciaux avec les monnaies nationales.

Il a rappelé que les exportations de la Turquie avec les autres pays étaient très majoritairement effectués sur la base du dollar US ou de l’Euro. En 2001, seul 1% des exportations de la Turquie se faisait avec le TL. En 2015 ce taux a grimpé à 4,2% .

«Dans la première partie de 2016, les exportations sur la base du TL ont poursuivi leur croissance pour atteindre 5,1%. Nos importations aussi affichent la même évolution, passant de 3% en 2001 à 7% en 2016 (1er semestre). La monnaie turque est désormais reconnue sur les marchés internationaux. Ce qui favorise nos efforts pour atténuer notre déficit commercial», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, toujours selon Buyukeksi, les entreprises turques qui exportent et importent avec la monnaie nationale sont moins affectées par les fluctuations des cours du dollar ou de l’euro.

«Aujourd’hui, 2,6% de nos échanges avec la Russie se font en TL et 8,1% avec le rouble. En 11 ans, nous avons décuplé la part de nos échanges sur nos monnaies nationales», a-t-il indiqué.

Le rapprochement entre Moscou et Ankara est donc plutôt bien accueilli par les entrepreneurs et exportateurs turcs, qui espèrent que le volume des échanges atteindra les 100 milliards de dollars US annoncés par les dirigeants des deux pays.

En 2013, les exportations turques vers la Russie avaient atteint le record de 6,96 milliards de dollars, avant de reculer jusqu’à 3,58 milliards de dollars en 2015, à cause du ralentissement de l’économie russe et de la baisse des prix du pétrole.

Ces exportations ont chuté encore plus après la crise diplomatique entre les deux pays qui a suivi l’incident de l’avion russe abattu en novembre 2015.

Moscou avait alors pris de nombreuses restrictions économiques contre la Turquie, faisant ainsi chuter les exportations turques jusqu’à 737 millions de dollars pour le premier semestre 2016.

Du côté des importations de la Turquie depuis la Russie, le même phénomène a été remarqué.

En 2014, elles étaient de 25,3 milliards de dollars. Fin 2015, elles avaient reculé à 20,4 milliards, avant de chuter de plus de 30% dans la première partie de cette année et reculer à 7,8 milliards de dollars.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/1yAhl2
Share.

About Author